.
.

Le triomphe de la vérité

.

Remaniement ministériel à 10 mois de la fin du dernier mandat: Yayi sort un gouvernement de surprise,


Visits: 248

Gouvernement Yayi III28 ministres technico- politiques et un joker, Lionel Zinsou au poste de premier ministre et trois ministres d’Etat. Ainsi se résume le nouveau gouvernement formé par le président de la République du Bénin, Boni YAYI.

L’attente a été longue. Mais enfin, l’accouchement est intervenu hier dans la nuit, après le passage de la liste à l’assemblée nationale pour avis consultatif. Le nouveau gouvernement formé par Boni Yayi sera dirigé par un premier ministre, Lionel Zinsou. Réédition de l’expérience à la Koupaki, à la différence que le nouvel occupant à ce prestigieux poste a une étoffe intellectuelle plus grande et une dimension internationale plus élevée. Vient ensuite un vice-premier ministre,  François Abiola et trois ministres d’Etat, Komi  Koutché, Allassane Soumanou Djemba et Géraud Amoussouga, dont les autres charges habituelles ont été maintenues. On a aussi plusieurs nouvelles entrées, comme Honorine Attikpa, précédemment directrice générale de la Loterie Nationale du Bénin,  désormais en charge du ministère de la famille ; le préfet de l’Atlantique et du Littoral, Placide Azandé, devenu ministre de l’intérieur ;  la directrice générale du Conseil national des chargeurs du Bénin,  qui prendra les rennes du ministère de l’emploi des jeunes, etc. La directrice de cabinet du chef de l’Etat, Véronique Brun Hatchémé a été également promue  à la tête du ministère de la décentralisation. Elles sont en effet, 7 femmes ministres qui entrent dans ce nouveau gouvernement contre les 4 du précédent.

Les départs sont également nombreux, 17 au total. C’est vrai,  que cela était évident, lorsqu’on sait qu’ils sont nombreux à être élus députés aux dernières élections législatives, et il fallait pourvoir à leur remplacement, même si certains ont préféré envoyer leurs suppléants siégé au parlement.  D’autres ministres, par contre semblent avoir été simplement remerciés par  Boni Yayi, dont  Isidore Gnonlonfoun, qui avait en charge la décentralisation, ou encore Christian Sossouhounto, qui s’occupait de l’urbanisme et de l’habitat.

Il faut aussi remarquer que Boni Yayi n’a pas dérobé à sa tradition de servir l’ensemble des régions du Bénin, à travers ses nouvelles nominations. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, on y découvre des ministres originaires d’un peu partout. A moins de 10 mois de la fin de son second mandat,  le chef de l’Etat sort ainsi un bon joker gouvernemental, capable de l’aider à poursuivre ses actions avec plus d’efficacité et d’assurance.

28 ministres : 17 départs, 18 entrées dont 09 maintiens

La composition du nouveau gouvernement fait constater un total de 17 ministres remerciés sur les 26 ministres qui composaient le 3ème gouvernement de Yayi II. Le nouveau remaniement qui fait office de 4ème gouvernement de Yayi connait 18 nouvelles entrées portant ainsi l’effectif à 28 ministres. Parmi les ministres sortis, on peut citer entre  autres: Dorothée Kindé Gazard de la santé, Isidore Gnonlonfoun de la décentralisation, Raphaël Edou de l’environnement,  Antonin Dossou des politiques publiques, Françoise Assogba du commerce, Marie-Laurence Sranon de la microfinance, Christian Sossouhounto de l’urbanisme, Jean Gbéto Dansou de la communication. En plus de ces huit (08) remerciés,  neuf (09) autres sont retenus pour la défense des causes de la mouvance à l’Assemblée nationale. Il s’agit notamment de Nassirou Bako Arifari des affaires étrangères, de Valentin Djènontin de la justice, de Marcel de Souza du développement, de Aké Natondé des transports, de Simplice Dossou de l’intérieur et de Jean Michel Abimbola de la culture, soit 17 départs. Il faut souligner dans ce remaniement que certains ministres élus pour siéger à l’Assemblée nationale se verront remplacer par leurs suppléants au sein de l’hémicycle tels que, François Abiola de l’enseignement supérieur, Komi Koutché des finances, Alassane Soumanou de l’enseignement secondaire, Rufin Nansounon de l’économie maritime, Gustave Sonon des relations avec les institutions, Simplice Dossou de l’intérieur et Théophile Yarou.  Il faut noter que le poste de ministre chargé de l’évaluation des politiques publiques, de la promotion de la bonne gouvernance et du dialogue social qu’a occupé par Antonin Dossou a été supprimé.

Sept femmes dans le nouveau gouvernement

La liste tant attendue des nouveaux ministres du gouvernement de Boni Yayi  est enfin connue depuis hier nuit. Loin de tout ce qu’on pouvait s’imaginer, le nombre de femmes entrant a considérablement augmenté. Au nombre de quatre (4) dans le précédent gouvernement, elles sont à présent sept (7) à avoir pour mission de diriger la barque de leurs départements respectifs. Cette nouvelle volonté du chef de l’Etat témoigne de son engagement à terminer de façon paisible, son mandat avec une considération toute particulière accordée aux femmes. Si la désormais ancienne Ministre de la Santé Dorothée KindéGazard a cédé son poste à DossouTogbé, les autres ministres femmes ont aussi cédé leurs fauteuils. Toutes, à l’exception de NaomieAzaria qui passe du Ministère de la famille à celui des microfinances, précédemment conduit par Françoise Assogba. Elle est d’ailleurs la seule femme à avoir mérité la confiance du Chef de l’Etat qui n’a pas hésité à lui reconnaitre son mérite en la conduisant au perchoir du Ministère des microfinances. Hormis NaomieAzaria, six autres femmes font leur entrée dans le nouveau gouvernement de Boni Yayi. Il s’agit de la désormais ancienne Directrice du Centre des œuvres universitaires et sociales (COUS) Eléonore Yayi qui passe à la tête du Ministère de l’enseignement primaire, récemment conduit par l’ex ministre Eric Kouagou N’dah. Aussi, la Directrice de la Loterie nationale du Bénin Honorine Atikpa passe-t-elle à la tête du Ministère de la Famille. La   Directrice du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB) Nadine DakoTamadaho s’est aussi vue gratifier le poste de Ministre de l’Emploi des jeunes. L’ancien Ministre de la Décentralisation Isidore Gnonlonfoun laisse les commandes à Véronique Brun Hachémé et Sylvie Da Silva s’empare les commandes du Ministère de l’intérieur.Enfin, Justine Biao prend les commandes du Ministère de l’hydraulique.

Voici la liste complète des nouveaux membres du gouvernement

1-    Premier ministre chargé du Développement économique, de l’évaluation des politiques publiques et de la promotion de la bonne gouvernance : Lionel Zinsou

2- Vice-premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : François Adébayo ABIOLA

3- Ministre d’Etat chargé de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l’Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) : Monsieur Alassane SOUMANOU

4- Ministre d’État chargé de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation (MEEFPD): Komi Koutché

5- Ministre d’Etat à la Présidence de la République chargé de la Coordination des Politiques de mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), des Objectifs de Développement Durable (ODD) et des Grands Travaux : Monsieur Fulbert Géro AMOUSSOUGA

6- Ministre de la Défense nationale (MDN) : Théophile Robert YAROU

7- Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes (MISPC) : Placide AZANDE

8- Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme (DS/MJLDH) : Madame Evelyne da Silva Ahouanto

9- Ministre des Enseignement maternel et primaire (MEMP): Madame Éléonore Chikani YAYI LADEKAN

10- Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur (MAEIAFBE) : Monsieur Saliou AKADIRI

11- Ministre des Travaux public et des Transports (MTPT): Monsieur Gustave Dépo SONON

12- Ministre de la Santé (MS): Monsieur Pascal DOSSOU TOGBE

13- Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP): Monsieur Rufin NANSOUNON OROU NAN

14- Ministre du Travail, de la Fonction publique, de la Réforme administrative et institutionnelle (MTFPRAI) : Monsieur Aboubakar YAYA

15- Ministre de l’Environnement chargé de la Gestion des Changements climatiques du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et forestières (MECGCCRPRNF) : Monsieur Théophile C. WOROU

16- Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Assainissement : Monsieur Noël Houédougbé FONTON

17- Ministre de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables (MERPMEDER) : Monsieur Spéro MENSAH

18- Ministre de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme (MCAAT) : Paul HOUNKPE

19- Ministre de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication (MCTIC) : Monsieur Etienne KOSSI

20- Ministre chargé de la Microfinance (MCM): Madame Naomi AZARIA

21 – Ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs (MJSL) : Monsieur Safiou IDRISSOU AFFO

22- Ministre de l’Industrie et du Commerce (MIC) : Ibrahim Pocoun Damè KOMBIENOU

23– Ministre de l’Emploi des Jeunes, des petites et moyennes Entreprises : Madame Nadine DAKO TAMADAHO

24- Ministre de la Famille, des Affaires sociales, de la Solidarité nationale, des Handicapés et des Personnes de Troisième Age (MFASSNHPTA) : Madame Honorine ATIKPA

25- Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT) : Mme Véronique BRUN HACHEME

26- Ministre chargé des Relations avec les Institutions (MCRI) : Monsieur Thomas YOMBO

27- Ministre de l’Economie Maritime et des Infrastructures portuaires (MEMIP) : Monsieur Patrick YERIMA

28- Ministre de l’Hydraulique (MH) : Madame Christine GBEDJI VIAHO

La rédaction

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page