.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cotonou et Calavi sous l’eau depuis hier: Des sinistrés déjà enregistrés


Vues : 2

Déplacement très difficile toute la journée de ce mardi 02 juin 2015 dans Cotonou, Abomey-Calavi et environs. Et pour cause, les impétueuses pluies qui se sont abattues sur ces villes. Les conséquences ne sont plus à démontrer. Très vite les habitations ont été inondées. L’eau a été le réveil dès le petit matin de toute personne qui s’étirait encore dans son lit ou sur sa natte. Hommes et femmes se sont affairés avec des récipients pour sortir l’eau ou tenter de lui trouver une issue. Mais, la solution était très loin à trouver. C’était la déception dans toutes les maisons où le déplacement même causait problème. Certains ont été obligés de trouver refuge auprès des voisins légèrement épargnés ou sur les maisons à étages. Beaucoup de  sinistrés sont déjà  enregistrés. Du côté des quartiers Agla, Sainte Rita, Fifadji, Akpakpa, Sikècodji, Wologuèdè, c’est le regret. La souffrance surtout du côté des femmes à moto et même en voiture. C’était du pousse-pousse sur les différentes voies et bitumes reliant les quartiers et les deux villes. Un véritable calvaire pour les populations devant se rendre dans leurs divers lieux de travail. Les candidats à l’examen du CEP ont aussi subi les affres de ces pluies. Ils ont bravé, avec leurs parents, l’eau pour répondre à cette obligation. Les citoyens se déplaçaient pantalons ou pagne relevés. L’heure était à la grande prudence surtout avec le cas de l’Etoile rouge où un camion s’est renversé avec ses marchandises. Par ailleurs, de l’Etoile rouge à Védoko, en passant par Agontikon, Vodjè, Gbégamey, toutes les boutiques et maisons aux abords de la voie sont occupées par l’eau. Même les véhicules ne parviennent pas à traverser la lagune d’eau étalée sur une longue distance comme c’est le cas sur le tronçon Fidjrossè- Godomey-Gare, Mènontin-Ceg le Nokoué, Eglise catholique de Godomey-Ceg Godomey. Comme dans les quartiers de Cotonou, des quartiers d’Abomey-Calavi n’ont pas été épargnés de la surprise  de ces pluies. Passer devant l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) n’était pas chose aisée. Il a fallu plusieurs heures pour que l’eau retrouve son exutoire pour dégager quelques voies. Mais les rues des quartiers restent inondées.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page