.
.

Le triomphe de la vérité

.

Symposium international sur le dialogue interreligieux: Cotonou accueille des personnalités religieuses du monde entier


Vues : 27

Le symposium international pour le lancement de l’Initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel a été ouvert hier mardi 26 mai 2015 au Palais des congrès de Cotonou par le président Boni Yayi. La rencontre vise à apporter des réponses aux différents conflits qui minent le monde.   
Le Bénin est, depuis hier, le carrefour du brassage de toutes les confessions religieuses du monde. De l’Islam en passant par le christianisme pour aller aux religions endogènes, les hauts responsables de religions venus de différents pays du monde ont répondu présents à l’appel de Cotonou qui vise à tisser la paix autour des préoccupations concrètes de développement et de lutte contre la pauvreté, en ayant pour moyen de communication, le dialogue. Plusieurs allocutions ont marqué la cérémonie de lancement du symposium. Pour son initiateur, le Professeur Albert Tévoédjrè, ce symposium permettra aux participants de mettre un terme à la barbarie qui perdure dans le monde. « Nous voulons en finir avec le sang qui coule comme un océan ravageur. Nous sommes des rebelles qui refusons d’avoir à plaire à une nature humaine totalement destructrice », a-t-il déclaré. Il a souhaité que cette rencontre leur permette de travailler avec ardeur pour sortir avec une boussole et faire en sorte qu’il y ait un suivi véritable pour la jeunesse afin que le désespoir ne s’empare  de l’humanité.  Pour sa part, le nonce apostolique représentant le Saint siège, Brayan Idagwé, a exprimé la priorité pour les autorités religieuses de vivre dans la symbiose pour parvenir à ce que les discours de haine ne brisent les cœurs. « C’est par le dialogue que nous accepterons l’autre dans sa manière d’être», a-t-il expliqué. Tout en faisant cas des divers conflits, des tragédies et différentes formes de violence dues au terrorisme, le président Boni Yayi affirme que la liste est longue pour mettre fin aux horreurs qui dominent le monde. Il estime que seul un dialogue franc, méthodique entre les religions peut contribuer à l’instauration d’une paix durable. « Ce symposium doit prendre l’option d’aller vers des résolutions fortes pour éviter de tomber dans l’engrenage des rencontres sans lendemain », a-t-il recommandé. Il souhaite que les échanges portent sur des reformes à envisager à la fois au niveau du système des Nations-Unies que dans les Etats pour parvenir à la paix et au développement.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page