.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après les conseillers techniques : Le gouvernement bientôt dissout


Vues : 1

Il s’impose aujourd’hui et plus que jamais à Boni Yayi la formation d’un nouveau gouvernement. Mais, pour y arriver, le peuple béninois assistera d’abord à la dissolution de l’institution. En effet, le président Boni Yayi avait procédé en août 2013 et pour la toute première fois, à la dissolution de son gouvernement. Elle était intervenue pour camoufler la démission du ministre d’Etat, Pascal Irénée Koukpaki et pour réorienter la politique du gouvernement. Mais, depuis les élections législatives qui ont consacré l’accession de 13 ministres au parlement, un remaniement s’impose. Surtout, après l’échec de la mouvance présidentielle au poste de président de l’Assemblée nationale. Ainsi, la mouvance fait face, depuis cet échec, à une crise de confiance entre le chef du gouvernement et ses membres. Le cas du ministre Marcel de Souza considéré aujourd’hui comme le « Judas » de la mouvance et de François Abiola qui cache toujours sa déception et son amertume pour l’affront que le chef de l’Etat lui a fait subir en ignorant ses ambitions pour le perchoir et en lui faisant signer une procuration lors de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale. Ce qui a, selon les indiscrétions, amené tous les ministres élus à opter pour siéger au parlement. Le limogeage de tous les conseillers techniques et spéciaux avant la dissolution du gouvernement s’avère indispensable d’autant plus qu’il y a 13 postes ministériels à pourvoir. Ainsi, on assistera dans les tout prochains jours à la dissolution du gouvernement qui sera suivie de la formation d’une nouvelle équipe. A ce niveau, il y aura certainement de nouvelles entrées, des permutations de postes comme le chef de l’Etat en avait l’habitude et bien sûr des confirmations.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page