.
.

Le triomphe de la vérité

.

Campagne pour les législatives 2015: Marée noire des femmes Fcbe dans les rues de Sakété


Vues : 3

La campagne pour les élections législatives de 2015 lancée à la fin de la semaine dernière a atteint, depuis quelques jours, une vitesse de croisière. Dans la 21ème circonscription électorale, les forces en présence ne manquent pas d’initiatives ; surtout les candidats de la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) conduite par le professeur François Adébayo Abiola. Ils multiplient les stratégies pour ratisser large et faire le carton plein au soir du 26 avril prochain. Ainsi donc, après la démonstration de force effectuée à Adja-Ouèrè en lever de rideau samedi dernier, c’est au tour des femmes de Sakété de s’inviter dans le processus électoral. Le mercredi 15 avril 2015, les rues de Sakété, fief du leader François Adébayo, ont été prises d’assaut par une marée noire constituée de femmes de toutes catégories et de quelques jeunes en liesse. En présence de la marraine de l’événement, Madame Karimath Adéchoubou épouse Abiola, et du candidat,  tête de liste des cauris dans la 21ème  circonscription électorale, le professeur Abiola, les milliers de femmes ont fait vibrer plusieurs quartiers et ruelles de cette commune à travers la géante caravane organisée et qui a traversé les grandes artères de la ville. A en croire Madame Abiola, cette sortie vise à lancer les hostilités, baliser le terrain, rallier les quelques personnes qui hésitent encore à rejoindre le train du professeur Abiola dont le K.O se précise, selon elle, dans cette circonscription électorale. Toujours selon elle, les femmes entendent jouer un rôle capital et de premier plan dans la mobilisation des militants et les partisans des Forces Cauris pour un Bénin émergent. ’‘Le développement de la commune de Sakété est l’affaire de tous et nul ne sera de trop’’, a-t-elle ajouté. Le professeur François Adébayo Abiola qui a pris part à cette fête sur invitation des femmes, n’a pas manqué de saluer leur mérite. Très ému par la qualité de la mobilisation et les différentes sonorités musicales de Sakété chantées et dansées tout au long de la caravane, il n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction par rapport à l’ambiance vécue. « … Il faut permettre les initiatives. Elles m’ont invité pour participer à cette fête. Et vraiment, je ne regrette pas d’avoir répondu présent, vous-même vous le constatez, elles sont toutes contentes. …Vous savez, nous sommes caractérisés par notre égoïsme parfois par la haine qui nous habite, l’intolérance qui nous habite, la non acceptation de l’autre. Et effectivement, vous avez bien suivi, depuis octobre 2013, nous avons décidé d’être ensemble à Sakété. Etre ensemble, c’est formidable et c’est la matérialisation que vous voyez là…. Mon souhait est que tout ça se transforme en bulletins dans les urnes. C’est pourquoi je suis là, moi-même. Puisque nous sommes sûrs maintenant que nous allons aux élections le 26 avril prochain ; il faut prier Dieu pour que tout ce que nous avons vu à Adja-Ouèrè samedi dernier, ce que nous voyons à Sakété maintenant et ce que nous allons voir  à Ifangni ; que tout ça se transforme dans les urnes ».

Wandji A.

 

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page