.
.

Le triomphe de la vérité

.

Retrait d’agrément à la Fbf: Le ministre Safiou Affo clarifie et demande l’appui de tout le peuple béninois


Vues : 11

Le ministre Affo et ses collaborateurs lors du point de presse tenu hierLe ministre de la jeunesse, des sports et des loisirs accompagné de plusieurs cadres du ministère, a tenu un point de presse, le mardi 31 mars 2015, à l’hôtel de l’Amitié de Kouhounou pour présenter à l’opinion nationale, les motifs de la décision de retirer l’agrément à la fédération béninoise de football et les comportements qu’il entrevoie pour le retour à la normale de la situation.

A l’entame des échanges, le ministre Safiou Affo a tenu à préciser que cette décision qui consiste à reprendre au comité exécutif de la fédération béninoise de football (Fbf) les droits d’agir au nom du Bénin n’est pas une décision qui vise quelqu’un. « Elle va permettre aux acteurs du football, toutes tendances confondues, de se réunir pour corriger et réorganiser ce secteur qui est un secteur pourvoyeur d’emplois mais qui continue d’être à la traine en république du Bénin. Elle émane de plusieurs actes qui portent atteinte aux règles établies dans le domaine », a-t-il déclaré. Suite à cette mise au point, l’autorité a rappelé les faits qui sous-tendent les motifs de l’arrêté N°058/MJSL/DC/SGM/DES/SA du 27 mars 2015 portant retrait d’agrément, transmis à la Fbf le lundi 30 mars 2015 par voix d’huissier. Ainsi, Safiou Affo, remonté mais d’un air serein, est revenu tout en exhibant les documents, sur les cas de tricherie qui a valu deux ans de suspension du Bénin des compétitions de catégories d’âge de la CAF, de Violation de l’article 1 de l’Arrêté N°072/MJSL/DC/SGM/DSE/SA du 24 Mai 2013 portant agrément de la Fédération béninoise de football, en ses points 2, 4 et 6 et de l’article 2 du même arrêté, du Non-respect des dispositions des textes en vigueur notamment les articles 55 et 56 du décret N°2002-223 du 14 Mai 2002 portant approbation des Statuts types des Fédérations  sportives en  République du Bénin, l’article 10  de la Charte de bonne relation entre les Fédérations et les gouvernements signée à Paris le 07 Avril 2005 entre le CIO et le Ministre des Sports, l’article 33 de la Convention Standard de collaboration gouvernements et fédérations, et les statuts de la FBF (tenue de l’AG, présentation des états financiers, organisation des championnats, mise en place  des commissions techniques et leur opérationnalité). Il n’a pas manqué de se prononcer sur l’absence de transparence dans la gestion administrative, financière et technique de la Fbf. A ce niveau, le ministre a souligné que la Fbf  n’a jamais présenté un bilan financier des subventions reçues, soit du gouvernement ou soit d’autres institutions. Le ministre pour finir a demandé un sursaut patriotique de toute la population béninoise dans ce dossier dont la bonne gestion va permettre au football de sortir de sa léthargie.

Les championnats de ligue 1 et de ligue2 suspendus
Dans les explications fournies hier par le ministre des sports lors du point de presse, il a été informé des dispositions qui sont en train d’être prises pour faire régner l’ordre durant la période que va durer le règlement de cette situation. Il s’agit de la suspension des championnats de ligue 1 et de ligue 2. Ce qui signifie que ces compétitions à la 10ème journée pour la ligue 1 et à la 7ème  journée pour la ligue 2 ne connaitront pas de suite, en tout cas pas pour le moment. « Cela évitera des troubles à l’ordre public dans la mesure où, ce retrait d’agrément n’agrée pas toute la population », a annoncé le Ministre Safiou Idrissou Affo. Ce qui est normal vu que la fédération, structure chargée d’organiser lesdites compétitions n’a plus les droits. Il est alors clair que les jeunes footballeurs engagés dans les clubs inscrits dans ces différents rendez-vous vont une fois encore, se voir privés de leur activité qui leur génère de revenus. Ils sont donc conviés à une situation de chômage technique  indépendante de leur volonté. Certainement que beaucoup de dirigeants de clubs vont comprendre l’action de la première autorité sportive béninoise. Il faut rappeler que la dernière fois que les joueurs ont vécu cette situation, c’est lors de la crise de 2010 qui a secoué le football béninois et certains ne se sont pas encore remis jusqu’à présent.

Des agents de la Fbf surpris avec des matériels, arrêtés puis relâchés
Le retrait de l’agrément de l’Etat béninois au comité exécutif de la fédération béninoise de football continue de défrayer la chronique. Selon des informations concordantes qui nous sont parvenues, trois employés en service au siège de la Fbf ont été arrêtés lundi dernier puis relâchés dans la soirée. Après la suspension du comité selon le film des faits, ces individus ont pu entrer dans les locaux du siège de la Fbf. C’est à leur sortie qu’ils auraient été fouillés. Il a été retrouvé sur eux des objets de bureaux. Ce qui n’a pas plus aux militaires qui sont positionnés pour empêcher tout trouble à l’ordre public. Ils ont été gardés dans la journée du lundi puis relâchés dans la soirée. Parmi ceux qui ont été appréhendés, il y a un arbitre fédéral. Désormais tout accès au siège est strictement interdit à tout le monde.

La Rédaction

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page