.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre le trafic illicite de migrants:L’OIM Bénin organise la restitution de la visite d’étude au Ghana


Vues : 6

OIM BéninL’Organisation internationale pour les migrations (OIM), bureau du Bénin, a organisé un atelier d’échanges, le mercredi 25 mars 2015, au Bénin Royal Hôtel de Cotonou,  pour la restitution de la visite d’étude sur le trafic de migrants effectuée il y a quelques jours au Ghana par une délégation du système de sécurité au Bénin.
Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), appuyée par le gouvernement canadien, a entrepris plusieurs actions dont le renforcement des capacités sécuritaires du Bénin en la matière. Cela se traduit par la visite d’étude effectuée récemment à Accra, au Ghana par une délégation béninoise qui en a fait la restitution, sur l’initiative de l’OIM Bénin. Au cours de cette séance, les membres de la délégation se sont dits impressionnés par l’organisation ghanéenne dans ce domaine. A les croire, le Ghana, pour lutter contre le fléau a mis en place un système de détection de faux passeport et a renforcé ses capacités dans ce domaine. Ce pays a entrepris la mise en place d’un cadre législatif approprié qui consiste pour le législateur ghanéen à internaliser le protocole contre le trafic illicite de migrants par voie terrestre, aérienne et maritime. Ce protocole est additionnel à la convention des nations unies contre la criminalité transnationale organisée. Selon Gilbert Togbonon, juge au tribunal de première instance de Cotonou qui faisait partie de la délégation, «le Ghana a enclenché le processus d’internalisation du protocole contre le trafic illicite de migrants. Ceci à travers une loi qui est actuellement en étude au parlement. Mais en attendant, l’Etat ghanéen a su doter  son appareil juridique d’un arsenal qui lui permet de réprimer l’infraction de trafic illicite de migrants».

« L’auteur comme le complice du trafic est sanctionné »
Gilbert Togbonon a démontré les différents points qui concourent à ce résultat qui place le Ghana sur une bonne voie dans cette lutte, quand on sait que dans la sous-région, plusieurs pays sont ciblés par les trafiquants qui ne cessent de développer des astuces pour contourner la loi.Sur le plan de la coopération, il a informé qu’à l’intérieur du pays, le législateur ghanéen a mis en place un système d’échanges entre les diverses structures de l’immigration tandis qu’à l’international il existe un mécanisme de coopération avec tous les Etats pour favoriser les enquêtes et les poursuites contre les délinquants. Sur le plan de l’incrimination, le juge a laissé entendre que « l’auteur comme le complice du trafic est sanctionné ». «Cela est facilité bien que la loi n’est pas encore votée, par les juges qui essaient de trouver dans la législation actuelle des moyens leur permettant de réprimer ces actes », a-t-il déclaré tout en signalant que le législateur a établi les mesures appropriées pour sauvegarder et protéger les droits des personnes victimes du trafic illicite de migrants.

« Prévenir vaut mieux que guérir »
Pour Denis Sabo, inspecteur de police lui aussi membre de la délégation, le législateur ghanéen n’a pas manqué de prendre des mesures préventives. « Il y a un accent qui est mis sur la sensibilisation des ressortissants ghanéens par rapport à ce fléau, surtout en ce qui concerne les moyens de transport utilisés dans le cadre de la commission de l’infraction, le renforcement des contrôles au niveau des frontières pour prévenir et détecter le trafic illicite de migrants» a-t-il révélé. En dehors de ces points, il a souligné ceux qui concernent la formation de tous les agents des services d’immigration, le contrôle systématique de tous les documents de voyage ou d’identité. A l’ouverture des assises, Nassirou Afagnon a rappelé qu’elles s’inscrivent dans le cadre du projet régional d’assistance aux migrants en détresse de son institution. Le Directeur de l’Emigration et de l’immigration, Didier Atchou a quant à lui salué une initiative qui va permettre aux uns et aux autres de penser à revoir les mentalités vis-à-vis de cette lutte au Bénin.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page