.
.

Le triomphe de la vérité

.

11ème arrondissement de Cotonou: Nicéphore Soglo exige des moyens pour les écoles publiques


Vues : 3

Les populations du 11ème arrondissement ont accueilli le vendredi 20 mars 2015 le président-maire de Cotonou dans le cadre d’une  tournée de prise de contact. L’occasion a été saisie pour recenser les difficultés et les doléances des populations afin d’y apporter des solutions adéquates.

Le premier point de chute  de Nicéphore Soglo a été l’école maternelle Damistor à Gbégamey. Un centre éducatif de base qui compte plus de 200 enfants et dont le bâtiment R+1 a été entièrement financé par la mairie de Cotonou. Avec des poèmes, chants et danses, les bouts de choux de cette école maternelle ont souhaité la bienvenue à leur hôte tout comme à l’école primaire publique St Jean II.  A ce niveau, la représentante des élèves, Pascaline Ognondoun  a, dans son mot de bienvenue, présenté des doléances au président-maire de Cotonou. Il s’agit, entre  autres, du recrutement d’un gardien pour la surveillance des infrastructures, l’augmentation des tables-bancs, la réfection de la toiture de la cantine etc. A l’école primaire publique de Vodjè Sud, c’est le manque d’espace qui oblige à une extension en R+1 du bâtiment principal afin de pouvoir contenir le nombre d’élèves qui augmente chaque année. Il a été aussi à l’école primaire publique de Houéyiho II où le remblayage de la cour est nécessaire pour parer à l’inondation.  Pour la chef  de la circonscription  scolaire  de Cotonou-Gbégamey, Pascaline Godonou, le geste du président-maire est salutaire.  « Votre présence nous rassure et nous réconforte parce que nous sommes certains que nos doléances  seront prises en compte et avec diligence », a-t-elle  précisée. Mais, comme dans toutes les écoles où il est passé, le président-maire a mis l’accent sur le développement des villes à travers l’école. « Il nous faut redonner les moyens à l’école publique, cette école  qui nous a fait et  qui avait fait du Bénin le quartier latin de l’Afrique », a ajouté Nicéphore Dieudonné Soglo. Pour lui, la prise en compte des villes par les bailleurs de fonds doit devenir une priorité et c’est pour ça qu’il a invité le Gouvernement à rendre autonomes les municipalités. Il s’est aussi rendu sur  le collecteur P avant le marché de Gbégamey. A cette dernière étape, il y a eu une réunion avec les  femmes du marché.   Elles se sont plaintes au sujet de la fermeture des caniveaux qui évacuent l’eau de ruissellement du marché, des boutiques construites par la mairie et dont les locataires ne sont pas les femmes du marché. Il y a aussi la réfection de certains  hangars du marché. Les services techniques de la mairie ont expliqué la situation en ce qui concerne le marché. Le maire a donné des instructions fermes pour la résolution des différents problèmes soulevés par les femmes.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page