.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement communal et intercommunal au Bénin: Isidore Gnonlonfoun engage l’examen des conflits de limites entre communes


Vues : 2

Le Ministère de la Décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire (MDGLAAT) entend finir avec les problèmes de conflits de limites entre les communes du Bénin. C’est dans ce cadre qu’il a initié un séminaire national sur l’examen de la situation. Une rencontre qui se tient depuis hier, mardi 17 mars 2015 au Palais des Congrès de Cotonou et qui vise à sensibiliser les parties prenantes en vue de définir une stratégie pouvant permettre d’aboutir à une délimitation juste et définitive des communes.
Ayant réuni cadres et techniciens du Ministère de la Décentralisation, membres de la commission nationale des affaires domaniales, les six (06) préfets, les maires, les responsables des organisations socio-professionnelles et les partenaires techniques et financiers (PTF), la cérémonie d’ouverture des travaux du séminaire a été marquée par trois interventions. Il s’agit du mot de bienvenue du secrétaire permanent de la Commission nationale des affaires domaniales, René Gamavo, suivi de l’allocution de la chargée de programme à la Délégation de l’Union européenne (UE). Dans son message, Francesca Malaguti a dit l’intérêt pour la délégation d’accompagner ce séminaire. Pour l’UE, les conflits de limites méritent d’être analysés sous différents angles, notamment, social, politique et économique en raison de ce que l’identité territoriale est dans toutes les sociétés humaines, un élément identitaire déterminant de la cohésion sociale, de la paix et du développement local et national. Financé par le Programme d’appui au développement local (PADL), ce séminaire a été l’occasion pour le ministre de la Décentralisation de revenir sur les conséquences de la situation sociale que vit le Bénin. A en croire Isidore Gnonlonfoun, « les conflits, particulièrement cruels par endroits, ont déjà occasionnés des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels sur l’ensemble du territoire national ». C’est pourquoi, il souhaite, pour un règlement définitif de ces conflits, la voie de la délimitation et la matérialisation des limites entres les 77 communes. Durant trois jours, les participants discuteront autour de trois communications liées à la thématique liée à ce séminaire. Il faut préciser que les conflits de limites entre les unités administratives de la même commune ou entre communautés villageoises voisines mais appartenant à des communes distinctes et les conflits de limites entre les communes connaissent au Bénin, une augmentation d’après les statistiques. Les conflits de limites concernent 46 des 77 communes dont une commune à statut particulier ainsi que 14 des 36 communes situées dans les espaces frontaliers avec les pays voisins du Bénin. Le nombre de cas de conflits qui était de 71 en 2008 s’élève à plus de 94 en 2015. Les assises prennent fin demain, jeudi 19 mars 2015, par des recommandations.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page