.
.

Le triomphe de la vérité

.

Grève dans le secteur santé: L’IRHS marche sur le CNHU le 12 mars


Vues : 5

L’Intersyndicale des ressources humaines en santé (IRHS) a organisé hier mardi 3 mars 2015 à la Bourse du travail de Cotonou, un point de presse. Au cours de cet exercice sanctionné par une déclaration lue par le coordonnateur Adolphe Houssou, l’IRHS a fustigé « l’acharnement » sur les travailleurs du Centre national hospitalier universitaire –Hubert Koutoucou Maga dont se rendrait coupable Alexandre Sossou, son directeur adjoint. Allant de « menaces de tout genre » à des « appels téléphoniques » en passant par « une défalcation sauvage, barbare, inhumaine », ces menaces ne feront «en aucun cas céder » l’IRHS qui compte y répondre en déclenchant des «actions musclées ». Déjà, le jeudi 12 mars 2015, les paramédicaux organisent une première marche suivie de sit-in sur le CNHU-HKM « pour dénoncer la méchanceté et la barbarie », selon eux, organisées par la direction du Centre.

Lire ci-après l’intégralité de la déclaration de l’IRHS.

L’Intersyndicale des Ressources Humaines en Santé (IRHS) a démarré depuis le 27 mars 2014 des actions syndicales afin d’obliger le gouvernement à corriger une injustice sociale créée par l’octroi sectaire de l’indemnité de logement au seul corps des médecins sur la vingtaine que compte le Ministère de la santé.
Avec des sit-in, marches et des grèves d’avertissement, nous sommes allés à un arrêt cyclique de travail de trois jours par semaine depuis le 23 Septembre 2014.
Les tables de négociation ouvertes en l’occurrence celle d’Abomey et celles avec la délégation gouvernementale n’ont pas encore abouti à un résultat concert c’est à dire un protocole d’accord signées des deux parties. Le gouvernement a souhaité réexaminer les travaux d’Abomey ce qui est déjà fait par un comité ad’ hoc qui vient de déposer son rapport.
Nous sommes depuis huit jours environ dans l’attente de la convocation de la délégation gouvernementale pour obtenir les nouvelles propositions du gouvernement suite au réexamen des travaux d’Abomey.
En bon lecteur, nous pouvons croire que le bout du tunnel n’est plus loin. Mais nous sommes surpris, désagréablement surpris de l’acharnement de la Direction du CNHU-HKM sur les travailleurs.
Cet acharnement s’exprime par:
• Des menaces de tout genre faites sur les travailleurs et notamment sur les responsables syndicaux;
• Des appels téléphoniques individuels aux travailleurs pour les appeler avec injonction de venir au service les jours de grève;
• Une défalcation sauvage, barbare, inhumaine ne respectant aucune norme constatée sur le salaire des travailleurs du mois de février 2015.
• Un acharnement sur les travailleurs notamment sur les Anesthésistes-Réanimateurs avec des demandes d’explication qui leur sont adressées le 26 Février dernier.
Ces différents agissements sont initiés et conduits par le Directeur Adjoint Alexandre SOSSOU pendant ses deux semaines de direction intérimaire en l’absence du Général Abdoulaye Idrissou.
Est-ce une stratégie du gouvernement ou du ministre de la Santé à ne pas aller à une dernière table de négociations pour prendre des engagements sérieux vis-à-vis des travailleurs?
Nous pensons que la situation se complique et devient excessivement grave.
Nous n’allons en aucun cas céder à ces intimidations de la Direction du CNHU-HKM, du ministre de la Santé ou d’une quelconque autorité qui frise la provocation pour la radicalisation de la tension sociale.
Si le gouvernement ne met pas rapidement fin à la distraction qu’organise le Directeur Adjoint du CNHU-HKM, Monsieur Alexandre SOSSOU, l’IRHS déclenchera des actions musclées concentrées sur le CNHU-HKM à partir de la semaine prochaine. C’est ainsi que nous organisons une première marche suivie de sit-in sur le CNHU le jeudi 12 Mars 2015 pour dénoncer la méchanceté et la barbarie organisée par la Direction CNHU-HKM
Notre appel au gouvernement va dans plusieurs sens:
• Convoquer dans l’immédiat la rencontre gouvernement syndicats de la santé pour statuer sur les derniers travaux du comité gouvernemental
•Mettre rapidement fin au désordre organisé par la Direction du CNHU-HKM pilotée par Alexandre SOSSOU
• Instruire le Directeur du CNHU pour la remise immédiate des défalcations et l’arrêt des différents acharnements.
En tout état de cause, l’Intersyndicale des Ressources Humaines en Santé (IRHS) se réserve le droit de rééditer l’Opération Hôpitaux morts les jours à venir et ceci dans tous les hôpitaux du Bénin.

Fait à Cotonou, le 03 Mars 2015
Les Syndicats de l’Intersyndicale

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page