.
.

Le triomphe de la vérité

.

Naissance d’un nouveau mouvement politique: L’honorable Affo Djobo crée RCR-Laada pour une gouvernance de qualité au Bénin


Vues : 2

L’Ecole primaire publique de Bassila a servi de cadre, samedi dernier, au meeting de mise sur les fonts baptismaux du Mouvement baptisé « Rassemblement citoyen pour la République (RCR-Laada) de l’honorable Amissétou Affo Djobo. C’était en présence de plusieurs personnalités dont les plus en vue sont Lazare Sèhouéto de l’Union fait la nation, Wallis Zoumarou  de l’alliance ABT, Epiphane Quenum du RDR, Mathys Adidjatou du Furd, des Imams, têtes couronnées et sages ainsi que de plusieurs congressistes venus de plusieurs départements du Bénin. C’était l’occasion pour ces responsables de partis amis de se servir de cette grand-messe politique pour soutenir ce mouvement.
Comme une cérémonie de présentation du nouveau-né, la cérémonie de sortie du Mouvement dénommé « Rassemblement citoyen pour la République (RCR-Laada) de l’honorable Amissétou Affo Djobo a fait vibrer la ville de Bassila au point de motiver le déplacement de personnalités venues d’horizons divers. Mais le nouveau-né du landerneau politique ne vient pas pour être un enfant de cœur ou un godillot, mais pour s’assumer. En effet, le RCR-Laada se veut un creuset d’émancipation citoyenne pour une dynamique nouvelle et plus entreprenante, justifie sa présidente, l’honorable Amissétou Affo Djobo. A l’en croire, « c’est la déception de son groupe (composé de la base, des amis, des frères et sœurs, des sympathisants, des personnes de bonne foi et de bonne volonté), la tendance à l’instrumentalisation, à opposer les uns contre les autres, qui les a décidé à fédérer les forces pour dire non à la corruption, à la mauvaise gouvernance, à la dictature, à l’oppression, à la République où certains sont protégés par le pouvoir et d’autres livrés aux chiens ! ».
Ainsi, elle croit fermement que la création de ce mouvement participe de la dynamique nouvelle ancrée sur la promotion de la gouvernance de qualité et la référence aux valeurs citoyennes et républicaines. Car, avec le RCR-Laada qui se veut un mouvement citoyen de masse, les défis pour une démocratie participative à l’écoute des populations, une démocratie qui apporte des solutions réalistes aux problèmes des populations et soulage leurs souffrances et une gouvernance au service de la devise nationale (fraternité-justice-travail) seront relevés. Se retrouvant dans la vision de l’honorable Amissétou Affo Djobo qui a montré au plan national sa combativité et sa bravoure, les personnalités politiques qui ont pris la parole ont dit compter sur son engagement pour relever les défis énumérés et ont appelé les populations à l’union autour de ce mouvement qui a de bonnes raisons de réussir son pari. «…Nous saluons l’initiative de la création de ce parti qui, à nos yeux, nous donne une identité sur la scène politique nationale. Pour la bonne animation de ce parti, il faut la détermination de tout le monde…Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir, a dit Frantz Fanon. L’une des missions a été découverte, celle de l’unité à travers la création du RCR-Laada. Nous pensons que cette mission ne sera réussie que par l’implication de tous. La trahir ne sera pas au rendez-vous, car notre engagement est total auprès de l’honorable Amissétou Affo Djobo. Compter sur nous pour répandre dans toutes les contrées du Bénin les idéaux de ce parti… », a déclaré Yantékoua Frédéric, le porte-parole des étudiants à la cérémonie d’ouverture de ce congrès. Après avoir examiné, adopté les textes fondamentaux et formulé d’importantes recommandations ainsi que des résolutions, les congressistes ont procédé à l’élection des membres du bureau dirigé par l’honorable Amissétou Affo Djobo.

 Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page