.
.

Le triomphe de la vérité

.

Deuil dans le monde artistique: Le comédien Karim n’est plus


Vues : 9

Guy Sallan netGuy Sallan est son nom. Mais au cinéma, il est connu sous le pseudonyme Karim. Il ne vit plus. Il est mort hier, dimanche 1er février 2015, tôt le matin. C’était plus précisément à 4 heures du matin au Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoucou Maga de Cotonou (CNHU). Il est décédé des suites d’un cancer. Technicien du montage audiovisuel à l’ORTB, Guy Sallan était titulaire d’une Maîtrise en sociologie, d’une Maîtrise en psychologie et d’une  Licence en anglais. Il  préparait aussi une Licence  en Réalisation à l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (ISMA). Mais rongé par la maladie qui l’a immobilisé  depuis quelques mois, il n’a pas pu soutenir. Contacté, Henry N’dah Sékou, un de ses collègues de l’ORTB a exprimé son désarroi face à ce décès. Selon son témoignage, « Guy Sallan était un homme de la bonne ambiance ». Marié et père de quatre enfants, Karim est né  le 18 octobre 1961 à Cotonou. Comédien de talent exceptionnel, Guy Sallan alias Karim est auteur de plusieurs spots publicitaires et a joué dans plusieurs films dont, par exemple, « Mon cahier de vie ». Karim était également un des  principaux comédiens de la série à succès « Entre Nous » qui passait sur la télévision nationale il y a quelques années. C’est d’ailleurs cette émission qui l’a révélé au public béninois. Contacté, un de ses collègues publicistes, Erik-Hector Hounkpè dit avoir gardé de lui, des souvenirs d’un homme « jovial et serviable ». Pour le directeur de la cinématographie, Dorothée Dognon,  la mort de Guy Sallan est « une lourde perte pour le 7ème art béninois ». Il a d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter au monde du cinéma et à sa famille, « ses condoléances les plus attristées ».

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Deuil dans le monde artistique: Le comédien Karim n’est plus

  1. Luriche HOHODJI

    C’est une grande perte pour la nation.je l’ai connu à Parakou et j’avoue qu’il m’a beaucoup sidéré. Mes sincères condoléances à sa famille et eu courage à ses enfants, et que de la haut qu’il nous prête main forte.Que la terre lui soit légère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page