.
.

Le triomphe de la vérité

.

Vœux de la CCIB aux opérateurs économiques: 2015 sous le signe de la mise en œuvre des réformes


Vues : 1

Satchivi entouré des candidats de sa coalition à AZOVE27 janvier 2015, double événement à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB). Il s’agit de la commémoration de l’anniversaire d’installation  de l’assemblée consulaire du Bénin officiellement installée pour un mandat de cinq (05) ans et de présentation de vœux du  bureau exécutif de la CCIB que dirige Jean-Baptiste Satchivi aux opérateurs économiques du Bénin. Les événements ont été célébrés ce mardi 27 janvier 2015 à Bénin Royal Hôtel. Face aux opérateurs économiques, le président de la chambre a dit son souhait de voir, au soir de 2015, les objectifs visés atteints. Au nombre des réformes à faire aboutir, il a cité l’élaboration des documents de planification et de programmation de la CCIB dont le document de politique, le plan stratégique de développement, le plan quinquennal de mandature 2014-2019, le budget programme, le manuel de suivi-évaluation, le plan de travail annuel. En outre, il a annoncé le lancement du processus de recrutement du secrétaire général, du secrétaire général adjoint pour la CCIB, conformément aux textes, le lancement des études visant à cerner les difficultés spécifiques de certaines filières au Bénin. A tout cela, s’ajoutent la réalisation de l’audit comptable et financier de la Chambre et du Fonds de transit routier inter-Etats (Trie), du Guichet unique et enfin, la rédaction des actes des états généraux du secteur privé et le suivi des recommandations qui en sont issues sans oublier l’organisation de formations pour la qualification des ressources humaines. En souhaitant joyeux anniversaire et heureuse année à ses collègues, Jean-Baptiste Satchivi n’a pas manqué de rappeler le caractère obligatoire de ces actions qui méritent le soutien de tous  les opérateurs économiques. Car, pour lui, « le Bénin est en compétition vis-à-vis des autres opérateurs économiques de la sous-région ».

De l’économie commerciale à celle industrielle
Bien avant l’intervention du président de la CCIB, plusieurs acteurs de la chaine économique du Bénin sont intervenus. Au nombre de ceux-ci, le représentant des élus consulaires. Au nom de ses collègues, Mouftaou Fatoké a émis le vœu de voir au cours de cette année, l’économie béninoise passer de son caractère commercial à celui industriel afin de mieux positionner le Bénin dans la sous-région et dans le monde. A cet effet, il a présenté quelques doléances au bureau exécutif de la chambre. Il s’agit, pour lui, de voir le bureau exécutif œuvrer à remettre le personnel de la chambre et les élus consulaires dans un processus de réussite en les dotant de moyens de travail, et à mettre les élus au cœur du développement économique du Bénin. La transparence financière a également fait objet de doléance de la part du porte-parole des élus consulaires, sans oublier le plan stratégique de travail de la CCIB qui, selon eux, doit être mis en œuvre. Par ailleurs, les femmes entrepreneures et femmes d’affaires ont émis le souhait de voir l’institution consulaire plus efficace. Même son de cloche dans les rangs des organisations professionnelles qui, par leur représentant, Taïrou Mama, entendent travailler pour la mise en œuvre d’un plan d’intermédiation entre la CCIB et les banques. Après lui, l’Union des chambres interdépartementales de l’artisanat et de la chambre interdépartementale de l’agriculture se sont succédé au pupitre pour rassurer la CCIB de leur soutien.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page