.
.

Le triomphe de la vérité

.

Géant meeting à Akpakpa: Isidore Gnonlonfoun et les Xwla-Setto magnifient Yayi


Vues : 1

Sur l’initiative du ministre de la Décentralisation, Isidore Gnonlonfoun, les populations Xwla et Setto des 15ème et 16ème circonscriptions électorales ont pris d’assaut le terrain de sport de Midombo à Akpakpa dans le 3ème arrondissement pour chanter et louer les actions du chef de l’Etat, Dr Boni Yayi. C’était le samedi 17 janvier 2015 en présence de plusieurs ministres, députés, maires, élus locaux, du fils du chef de l’Etat, Chabi Yayi, des représentants des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et du Parti pour la rénovation sociale (PRS). A cette occasion, le bal des allocutions a été ouvert par les jeunes. Par la voix de leur représentant, Roberto Fernando, ils ont rappelé quelques réalisations du chef de l’Etat dans la localité. Le plus important a été la détermination à lutter contre le chômage des jeunes et la pauvreté en recrutant près de 10.000 jeunes dans la Fonction publique. Une initiative renforcée par la création des Business Promotion Center (BPC). Il a été suivi de la représentante des femmes qui a exprimé la reconnaissance des femmes dans la concrétisation du programme de micro crédits aux femmes, aujourd’hui, une initiative salutaire du fait de son caractère social, salvateur.

La question des élections de 2015
Les militants FCBE du Littoral n’entendent pas lâcher le chef du l’Etat lors des échéances électorales de 2015. C’est ce qui justifie l’appel lancé par le coordinateur-Littoral, Benjamin Ahounou. Pour lui, les faits prouvent que ce n’est nullement le chef de l’Etat qui bloque les élections conformément aux chantages faits par l’opposition. Il a été soutenu par le délégué départemental des FCBE du Littoral, Sylvain Zohoun. « Nous sommes à un moment décisif où toutes les forces FCBE doivent s’entendre pour fortifier le chef de l’Etat qui reste un homme de terrain. Même son de cloche avec les ministres Raphaël Edou et Marcel de Souza. Dans leurs interventions, ils ont appelé les populations à fuir les foyers d’intoxications qui ne cessent de se créer dans le pays. En soutien à ce meeting, le maire d’Abomey-Calavi, le Colonel Patrice Hounsou-Guèdè représentait les élus locaux de l’Atlantique.

« Yayi a beaucoup fait pour les Xwla et Setto »
A la suite des différentes interventions de soutien, le pupitre a été cédé à l’initiateur du meeting pour se confier à sa base électorale. Le ministre Isidore Gnonlonfoun a salué les œuvres concrétisées par Boni Yayi dans cette localité. « Le bilan des 08 ans de gestion du pouvoir est positif et nous devons le chanter sur tous les toits, ceci au regard des réalisations. Au moment opportun, les gens sauront la grandeur des œuvres de Boni Yayi », a-t-il déclaré. A cet effet, il n’est pas allé du dos de la cuillère pour infliger une leçon aux détracteurs du régime sur le dialogue politique. A la suite de son analyse sur les rencontres entre la mouvance et l’opposition, Isidore Gnonlonfoun a appelé ces derniers au calme. Car, pour lui, « on ne peut pas prendre le pouvoir par les rues comme le pensent beaucoup. Il est de mon devoir d’éveiller les consciences sur certaines informations ». C’est pourquoi, il a appelé les populations Xwla et Setto à rester mobilisées autour du chef de l’Etat pour la victoire historique aux élections de 2015. Une intervention apprécie par le fils du chef de l’Etat, Chabi Yayi qui, dans son allocution, a appelé à une comparaison des œuvres avec les régimes précédents. Représentant le chef de l’Etat, Alexandre Hountondji est tout comme ses prédécesseurs revenu la question de la Lépi en saluant la Cour constitutionnelle pour sa décision responsable pour la tenue des élections dans les délais.

Emmanuel GBETO 

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page