.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion de la Mairie de Cotonou: Le SG Raoul Faladé rétablit la vérité


Vues : 2

L’émission ‘’Ma Part de Vérité’’ de Golfe Tv d’hier dimanche 04 janvier 2015 a reçu  le secrétaire général et porte-parole de la mairie de Cotonou. Raoul Faladé est venu rétablir la vérité suite aux allégations  du conseiller municipal Gilbert Kinkpé relatives à la gestion de la mairie de Cotonou par les autorités compétentes. Preuves à l’appui, il a démontré que Léhady Vinagnon Soglo reste et demeure un bon gestionnaire et que la mairie ne souffre d’aucune mauvaise gestion.
En effet, en ce qui concerne la gestion incriminée, M. Faladé a fait remarquer que les fonds de la mairie sont gérés dans la transparence et les transactions ne souffrent d’aucune ambigüité. D’ailleurs, les instances de contrôle de l’Etat ne cessent d’effectuer des descentes pour vérifier comment les choses se passent. Et jusque-là, aucun rapport ne met en cause la gestion faite des ressources de la mairie. Pour l’épineuse question de l’insalubrité qui agite les esprits, il n’a pas caché sa déception. « Tout le monde sait que les moyens de la mairie sont insuffisants pour faire efficacement face à cette situation. Mais les autorités communales font l’effort de rendre plus ou moins salubres et saine la capitale économique », a-t-il laissé entendre. Au sujet d’un supposé bradage d’un domaine public qui aurait été morcelé et vendu par le Premier adjoint au maire, il s’inscrit en faux. Selon les explications fournies, la superficie de Cotonou n’atteint même pas quatre-vingt (80) hectares. « Et comment Léhady pourra-t-il se taper douze (12) hectares, les morceler et les vendre ? Où se situe ce domaine ? », s’est interrogé l’invité. Pour lui, le conseiller Gilbert Kinkpé s’est trompé sur toute la ligne et devrait faire preuve de sagesse et de retenue sur les sujets à propos desquels il a peu d’informations. Les accusations selon lesquelles la SOBEBRA  a versé 53.000.000 Fcfa à la mairie se révèlent aussi fausses. L’invité de l’émission ‘’Ma Part de Vérité’’ d’hier  a prouvé  aussi qu’il s’agit d’une information fabriquée pour salir  le Premier adjoint au maire de la ville qui est l’ordonnateur principal du budget. Le problème du dragage dans le 12ème arrondissement de Cotonou n’est  qu’un alibi pour faire croire, une fois encore, que l’autorité communale n’est pas soucieuse des conditions de vie des populations. Pour Raoul Faladé, on ne peut conférer la responsabilité de cette situation aux dirigeants de la mairie. « En réalité, c’est le Gouvernement qui autorise le dragage du sable et identifie les sites d’exploitation. La mairie ne peut être donc responsable des conséquences que pourrait éventuellement engendrer  le dragage du sable », s’est-il défendu.  D’ailleurs, explique-t-il, pour finir, « le maire de la ville et ses conseillers ne peuvent entreprendre des actions qui seront préjudiciables à leurs administrés ».

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page