.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après ses 100 premiers jours au Ministère de la Communication : Jean Gbéto Dansou dresse un bilan encourageant


Vues : 2

Le ministre de la Communication, des technologies de l’information et de la communication (MCTIC), Jean Gbéto Dansou a échangé hier soir, à l’occasion d’un dîner de presse à Azalaï Hotel, avec les professionnels des médias. Il a présenté un bilan portant sur les trois composantes du département ministériel qu’il dirige. Il s’agit des sous secteurs relatifs aux médias, aux communications électroniques et à la poste. Pour ce qui concerne le premier volet, Jean Gbéto Dansou a réussi le 30 septembre 2014, à faire promulguer la loi sur la transition numérique. Son dynamisme l’a amené à organiser au Bénin, la réunion des ministres des Tic de l’espace Uemoa sur le financement du passage de l’analogique au numérique. Dans le même temps, il est parvenu à former plus de 300 professionnels des médias sur la thématique liée au numérique. Au plan de la communication électronique, il a obtenu le financement d’un projet d’infrastructures à fibre optique de télécommunication par EXIMBANK Chine (80.000.000 US). Cette réalisation a été suivie de l’approbation du décret sur la création de filiale BTSA, avec l’aboutissement du processus de sélection de cinq autres fournisseurs d’accès internet qui consacrera l’accroissement du débit internet. Par ailleurs, dans le sous-secteur concernant La Poste du Bénin, de nombreuses actions ont été menées pour sauvegarder cette société d’Etat. Il a été concrètement question de l’amélioration des infrastructures, de la construction et de l’inauguration de deux agences, à savoir, les agences de Kétou et de Ouando à Porto-Novo. En finissant sa communication par la réponse aux questions des journalistes, Jean Gbéto Dansou a rassuré de l’acquisition d’un second câble en février 2015 pour améliorer la qualité de l’internet. En termes de perspectives, le ministre entend œuvrer pour le bouclage du financement des opérations de la transition vers le numérique et l’atelier sur le respect du délai de l’Union internationale des télécommunications (UIT). Avec son cabinet, il sera également question, a-t-il ajouté, de travailler à conduire à terme les réformes devant aboutir à la mobilisation de BTSA en BTI SA et à la création de BTS SA, sans oublier la naissance de l’Agence béninoise des Tic. Pour conclure avec son propos, les 100 jours de réalisation viennent, selon lui, comme une période qui annonce de grandes innovations pour la révolution du secteur communicationnel béninois.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page