.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ministère de la fonction publique: Aboubacar Yaya fait le point de ses réalisations en 100 jours


Vues : 3

Aboubacar Yaya ministre fonction publicIl aura marqué positivement son personnel et au-delà, le peuple béninois de part ses grandes réalisations et les corrections apportées pour la transparence dans les concours au Ministère du Travail, de la Fonction publique, de la reforme administrative et institutionnelle (MTFPRAI). Il s’agit du ministre Aboubacar Yaya qui est à la tête de ce ministère depuis trois mois.  Pour mieux partager ses actions, il a organisé une séance d’échanges avec les professionnels des médias. C’était le mardi 16 décembre 2014 à Magic Land. Au cours de cette rencontre avec les hommes des médias, il a fait le bilan des actions menées à la tête de ce département ministériel depuis un trimestre.

Une fonction publique béninoise apaisée
Aboubacar Yaya a très vite pris en compte les questions relatives au recrutement des agents de l’Etat, à la gestion des carrières et à la retraite. Dans le cadre du programme spécial du Gouvernement pour le renforcement des capacités des Ministères et institutions de l’Etat en ressources humaines, il a été procédé au recrutement de 5.324 agents contractuels de l’Etat dont 4.234 au profit des Ministères de la Santé et des trois ordres d’enseignement, et 1.090 pour le compte de 12 autres Ministères. A ces recrutements, il faudra ajouter 942 autres pourvus par concours professionnels. Parlant de la  gestion de la carrière des agents de l’Etat, il faut noter que 2.685 actes d’avancement d’échelons, de grades, de reclassements, de nominations, etc… sont traités et notifiés aux intéressés. En outre, un grand effort a été fait à l’endroit des cadres à la  retraite. Le dispositif mis en place, à cet effet, a permis de traiter de manière accélérée, les dossiers de 821 agents de l’Etat admis à faire valoir leurs droits à une pension de retraite sur environ 1500 dossiers attendus pour le second semestre. En matière de formation continue, le ministre a réussi à renforcer la modernisation de la gestion des formations qualifiantes et diplômantes par la mise en place d’un logiciel de gestion des centres de formation et surtout l’accompagnement des Ministères et institutions de l’Etat dans l’élaboration des cadres organiques et des plans de formation.

Des performances 
Un coup de main a été également apporté au domaine de la réforme administrative avec, entre autres, l’actualisation de tous les décrets portant attributions, organisation et fonctionnement des Ministères en vue d’éliminer les dysfonctionnements préjudiciables à la performance des Ministères et d’implanter avec efficience, les principes de séparation des fonctions politiques de celles administratives ou techniques, de la continuité et de la pérennisation du service public, l’organisation de la troisième édition du « Mois du service public orienté » dénommé « Zéro dossier en instance dans les services publics » qui a pour but, à l’instar des précédentes, d’améliorer la qualité des prestations aux publics à travers le traitement diligent des dossiers en instance, l’opérationnalisation des services des relations avec les usagers et l’acquisition par les agents des bonnes habitudes liées à leur vocation de serviteur, la mise en œuvre d’un programme national de la culture de l’excellence et de la bonne gouvernance.

La sécurité sociale  à la loupe
Dans le domaine de l’administration du travail et de la sécurité sociale, le ministre a, dans sa présentation, mis l’accent sur trois (03) activités majeures qui touchent au renforcement de la gouvernance syndicale et à l’amélioration du climat des affaires. Il s’agit de l’organisation des élections professionnelles périodiques qui participent de la démocratie représentative dont le processus suit son cours avec la mise en place du Comité national électoral et la poursuite active des travaux préparatoires en vue de l’organisation à bonne date desdites élections. A cela, s’ajoute la relecture du Code du travail, la procédure d’examen qui suit également son cours et l’élaboration du document de Politique nationale du travail. Un document qui, selon lui, permettra d’affermir la vision du Gouvernement en matière de politique du travail. La dernière étape à franchir pour l’aboutissement de ce document est administrative.

Des perspectives en vue
Pour atteindre les objectifs envisagés par le Gouvernement, le ministre Aboubacar Yaya  projette la finalisation du document de Politique nationale du travail, le renforcement du dispositif organisationnel de la Caisse mutuelle de prévoyance sociale, la finalisation du processus de relecture du code du travail en collaboration avec le Conseil présidentiel de l’investissement pour l’amélioration du climat des affaires. Dans le domaine de la Fonction publique, il est envisagé la transmission à l’Assemblée nationale d’un projet de loi portant application du répertoire et de la procédure de nomination aux Hauts emplois techniques, le renforcement des capacités des comités ad’hoc en charge de la mise en œuvre du répertoire des Hauts emplois techniques. Par ailleurs, Aboubacar Yaya et son cabinet promettent œuvrer à l’implantation de la démarche qualité au sein de l’administration publique, à l’élaboration du mécanisme de mise en œuvre des principes et valeurs contenus dans la charte nationale pour la gouvernance du développement du Bénin. Au terme de cette présentation, les journalistes ont émis des propositions pour l’amélioration des performances de ce Ministère.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page