.
.

Le triomphe de la vérité

.

Démarrage de l’égrenage du coton: Les usiniers de la Sodeco rassurent


Vues : 10

Les usiniers de la Société pour le développement du coton affiliés à la Confédération générale des travailleurs du Bénin (CGTB) étaient, vendredi dernier, en conseil syndical statutaire à la Bourse de travail de Cotonou. Venus de plusieurs usines, les agents de la Sodeco, compte tenu de leur statut, ont voulu se retrouver avant le démarrage pour faire un tour d’horizon des activités programmées et surtout relancer celles qui n’ont pas été exécutées. Les membres du bureau directeur, des bureaux des unités, les commissaires aux comptes et les membres dûment mandatés ont répondu à l’appel de leur secrétaire général, Gaudens Zannou,. Prenant la parole, il a d’abord félicité et remercié les syndiqués pour leur sincérité dans les différentes luttes syndicales qu’ils mènent ensemble malgré la défection née en leur sein, récemment, et qui ne peut ébranler ni leur élan ou leur ardeur dans l’égrenage à façon de l’or blanc pendant cette réquisition par le Gouvernement. Ensuite, les usiniers, par la plaidoirie de leur coordonnateur, Idrissou Bako, souhaitent rencontrer le chef de l’Etat, Boni Yayi, afin de pouvoir discuter de l’avenir de la Sodeco et du devenir des travailleurs surtout à cause de leur détermination professionnelle. En rassurant que l’égrenage se fera convenablement, le SG du Synatra-Sodeco, a remercié le Gouvernement pour la mise à disposition des moyens de tous genres au coordonnateur des usines Sodeco, Idrissou Bako, dans la maintenance des machines et l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses agents. Une démarche syndicale saluée par l’intéressé. Ce dernier, en poursuivant son speech, a d’abord déploré la défection née du Synatra-Sodeco suite à des problèmes de personnes. En félicitant ses agents pour le travail abattu et leur engagement, il a souhaité de la part des chefs un peu plus d’attention sur certains agents en poste dans les usines et qui pourront être des fauteurs de troubles ou pourront saboter l’égrenage du coton au titre de la campagne 2014-2015. A cet effet, toutes les dispositions seront prises pour ne pas se faire duper ou tomber dans les pièges de ce dernier. Voilà pourquoi, chacun, doit jouer sa partition et prendre ses responsabilités pour que le défi soit relevé. Idrissou Bako a tenu à rappeler que, seul le travail bien fait synonyme de la création de richesse, pourra aider à satisfaire leurs différentes revendications. Voilà pourquoi ils doivent s’y mettre. Pour cette audience au palais de la Marina avec le chef de l’Etat, Boni Yayi, le coordonnateur national des usines Sodeco, Idrissou Bako a pris acte.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page