.
.

Le triomphe de la vérité

.

13ème session du Comité consultatif de la concurrence de l’UEMOA: Les performances des réformes engagées séduisent les experts


Vues : 6

Des experts de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) tiennent depuis le lundi 08 décembre, la 13ème session du Comité consultatif de la concurrence. Prévue pour prendre fin le 12 décembre 2014, les travaux ont été ouverts par la ministre de l’Industrie, du Commerce, des Petites et Moyennes entreprises (MICPME), Françoise Assogba. L’objectif de cette session qui s’est tenue à Bénin Royal Hôtel est d’apprécier le contenu et le niveau d’avancement des réformes en cours dans le processus de concurrence. Au nom du gouvernement béninois, la ministre a situé le contexte de la concurrence. A l’en croire, « la concurrence est aujourd’hui un élément central dans toute politique de développement économique à l’ère de la mondialisation des échanges. C’est conscient de cela, qu’après plus d’une décennie de mise en œuvre des règles communautaires de concurrence, la Commission de l’UEMOA a jugé utile, sur propositions de nos différents Etats, d’entamer la révision du cadre institutionnel de mise en œuvre de ces règles ». Sans anticiper sur les conclusions des travaux, Françoise Assogba s’est réjouie de la qualité des réformes envisagées et qui visent, entre autres, un partage des compétences plus dynamique et plus efficace entre la Commission de l’UEMOA et les structures nationales de concurrence. A cet effet, elle a soutenu l’impatience du Bénin de voir aboutir ces réformes afin de les intégrer dans son projet de loi portant organisation de la concurrence en instance à l’Assemblée nationale.

L’UEMOA soucieuse de la situation sanitaire
L’événement de Cotonou a une double casquette. C’est ce qu’a indiqué le directeur de cabinet, représentant le Commissaire chargé du département du marché régional, du commerce, de la concurrence et de la coopération à la Commission de l’UEMOA, Joachim Ouédraogo. Le premier concerne l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola qui sévit dans la région avec pour conséquence, le ralentissement des activités économiques, la désorganisation de la société et encore plus, la menace de l’existence humaine en raison de la rapidité de sa propagation et d’un taux de mortalité très élevé. Devenue une question de santé publique et de sécurité à l’échelle mondiale, la commission a, indique-t-il, dans le cadre de ses activités, au-delà de l’appui financier aux Etats membres de l’UEMOA, mis en place un système de prévention, reposant sur la diffusion d’une fiche de vigilance, la mise à disposition de gel hydro-alcoolique et la désignation d’un référent médical. Le second événement porte sur le toilettage des reformes du cadre institutionnel, de la législation communautaire de la concurrence. Sur cette question, Joachim Ouédraogo a annoncé les dispositions en cours pour l’atteinte des objectifs visés.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page