.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de Sacca Lafia suite aux concertations entre le Gouvernement et les institutions sur les élections: Le Cos-Lépi encaisse 500 millions et attend une promesse de 3 milliards


Vues : 9

La dernière  concertation tenue le vendredi dernier sur les élections,  initiée  par le Gouvernement et qui a réuni  les présidents des institutions de la république ainsi que ceux du Cos-Lépi et de la Cena  a connu une issue plus ou moins heureuse. On en retient, entre autres  que le Gouvernement a accepté de débloquer en urgence 500 millions de FCFA au Cos-Lépi et a promis  3.155 millions CFA dans les prochains jours. Les 500 millions ainsi pourvus devraient permettre à l’organe en charge de la correction de la Lépi de poursuivre ses activités sans relâche, après avoir consommé, presqu’entièrement, les  deux récents milliards  mis à sa disposition par le Gouvernement et qui auraient servi à régler les dettes des prestataires et autres charges courantes. Selon la précision faite, ce dernier décaissement constitue en réalité le reliquat encore dû par le Gouvernement sur le budget à lui soumis par les responsables du Cos-Lépi au démarrage de leurs activités et qui était de 9.600.000.000 FCFA.  La boucle vient donc d’être bouclée par le Gouvernement à travers son dernier acte, en attendant le décaissement des 3 milliards et quelques encore annoncé mais qui interviendrait, coup par coup, suivant les nouvelles priorités de dépenses du Cos-Lépi.

L’enregistrement complémentaire reporté  

Préalablement annoncé pour démarrer ce lundi 03 novembre selon le chronogramme établi par le Cos-Lépi,  l’enregistrement  complémentaire est reporté pour quelques jours, rien n’étant encore véritablement apprêté. Selon le président du Cos-Lépi, Sacca Lafia,  une plénière  devrait se tenir ce lundi matin par tous les membres  pour en fixer la nouvelle date. Cette étape inscrite dans le processus de correction de la Lépi a précédé celle de la lecture optique qui a consisté à traiter les données recueillies lors de l’audit  participatif. Après  l’enregistrement complémentaire qui prendra en compte les omis et tout  autre citoyen dont les données sont entachées d’imprécisions, suivra l’étape dite de la consolidation, la dernière, avant  la publication de la nouvelle Lépi. La date du 17 décembre 2014 est celle annoncée par le Cos-Lépi pour  livrer enfin cette Lépi tant réclamée.

« Le nouvel acte du gouvernement vient encore soulager le Cos-Lépi »
« L’acte que le Gouvernement vient de poser constitue un grand ouf de soulagement pour nous. C’est parce que certaines personnes ne mesurent pas la portée et l’envergure  des tâches que nous accomplissions  qu’elles estiment que nous soumettons des budgets excessifs.  Nous sommes actuellement en pleine préparation pour l’enregistrement complémentaire et il faut envoyer des équipes dans plus de 800 villages du Bénin, en fournissant donc le carburant nécessaire, non sans citer plusieurs autres besoins connexes qui demandent également beaucoup d’argent. Bref, la rencontre que nous venons d’avoir aura permis aux uns et aux autres de comprendre que sans l’argent nécessaire, nous ne pouvons pas atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Nous avons la responsabilité et le devoir d’aller jusqu’au bout et nous nous y employons chaque jour que Dieu fait. C’est une mission républicaine  et nous ne devons point faillir. J’appelle tout le peuple béninois au calme et à la sérénité. Nous sommes conscients du travail à abattre et  nous irons au terme de ce processus par la grâce de Dieu. »

Lire les conclusions de la concertation entre le gouvernement, le bureau de l’assemblée nationale, le Cos-Lepi et les autres institutions de la République

A l’initiative du Président de la République, une séance s’est déroulée le mercredi 29 octobre à la Présidence de la République avec des membres de son gouvernement, des membres du Bureau de l’Assemblée nationale, des responsables d’autres institutions de la République, du COS-LEPI et de la CENA. A l’issue de la rencontre un comité technique a été mis en place et dirigé par le ministre d’Etat François ABIOLA. Ce vendredi 31 octobre, ledit comité a rendu les conclusions de ses discussions à la Présidence de la République en présence des acteurs. Trois importantes décisions en ressortent:

1- La mise en place d’un comité d’appui au COS-LEPI et à la CENA selon le ministre d’Etat ABIOLA. Ce comité est dirigé par le Président du Conseil Economique et Social Tabé GBIAN et comprend 06 membres à savoir: Vice président: François ABIOLA, ministre d’Etat- le Ministre de l’Economie et des finances Komi KOUTCHE- le MCRI Gustave SONON, le deuxième vice président de l’Assemblée nationale Boniface YEHOUETOME, le deuxième questeur Valentin HOUDE. Ce comité se réunira tous les 7jours pour lever d’éventuels blocages qui se présenteront dans le processus électoral.

2- Le gouvernement accorde une rallonge budgétaire de 3 milliards 150 millions au COS-LEPI selon son président le député SACCA LAFIA. Le gouvernement s’engage à débloquer ce fonds a chaque fois que le COS-LEPI permettra une demande.

3- L’Assemblée nationale a été invitée selon Boniface YEHOUETOME à examiner les mesures législatives dérogatoires pour gérer les délais dès que la Lépi sera disponible le 17 décembre 2014.

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page