.
.

Le triomphe de la vérité

.

Signature d’un nouvel accord de siège: Le Bénin réitère sa confiance à l’ONG belge Protos


Vues : 9

2-puis à l'échange des documments....netLa salle « Fleuve jaune » du Ministère des Affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la francophonie et des Béninois de l’extérieur (MAEIAFBE) a abrité ce lundi 8 septembre, la cérémonie de signature d’un nouvel accord de siège de l’Organisation non gouvernementale (ONG) belge Protosauprès du gouvernement béninois. En présence d’un parterre d’invités, Eusèbe Agbangla, leSecrétaire général du MAEIAFBE, représentant la partie béninoiseet Harald Van Der Hoek, le Représentant résident de l’ONG Protos au Bénin,ont procédé à cette signature.Assortie de facilités destinées à améliorer les conditions de travail de Protos, le renouvellement d’accord de siège constitue la reconnaissance par le Bénin, del’engagement de Protospour une meilleure gestion des ressources en eau.Intervenant dans neuf (9) pays répartis essentiellement en Afrique, Protos œuvre, en effet, pour une meilleure gestion de l’eau, un accès  équitable à l’eau en termes de qualité et de quantité. L’organisation est présente au Bénin depuis 1994, et s’y évertue à contribuer à améliorer de façon durable, l’accès honnête et participatif à la valorisation des ressources  en eau et des services d’eau potable et d’assainissement pour les populations des zones rurales et périurbaines. Egalement, l’ONG développe et favorise des méthodes novatrices dans lesquelles les différents acteurs du secteur de l’eau prennent leur rôle effectif et contribuent à un accès durable ainsi qu’à une bonne gestion des ressources en eau et services d’eau. Engagé dans les départements du Mono- Couffo et de l’Atacora-Donga, Protospeut s’enorgueillir d’avoir favorisé l’accès de 80.000 personnes à l’eau potable et de 91.800à un assainissement amélioré. Un résultat remarquable aux yeux du Gouvernement béninois qui, pour marquer sa reconnaissance au travail abattu par l’ONG décide de lui renouveler sa confiance par un nouvel accord de siège. « C’est à juste titre et en toute responsabilité que le Gouvernement du  président Boni Yayi a décidé de renouveler l’accord de siège de votre ONG que nous venons de signer, en vous octroyant plusieurs catégories d’avantages  en termes d’exonérations douanières et fiscales », s’est notamment exprimé Euzèbe Agbangla au cours de cette cérémonie. L’Ambassadeur Agbanglan’a pas manqué de saluer « l’assistance remarquable de l’ONG Protos qui a considérablement contribué à permettre au Bénin de s’inscrire parmi les pays qui peuvent s’enorgueillir d’avoir réalisé l’Objectif 7, relatif à l’accès à l’eau potable ». Rassurant de « la disponibilité du Gouvernement béninois à poursuivre sa collaboration avec l’ONG Protos », Eusèbe Agbanglaa souhaité que les avantages liés à cette signature accroissent sensiblement les interventions et les réalisations de Protosau profit des populations béninoises. Intervenant un peu plus tôt avant lui,Harald Van Der Hoek a placé l’événement sous le signe de « la base d’un nouveau partenariat plus consolidé » entre le Bénin et son institution Après avoir brossé l’historique del’ONG « créée par quelques jeunes diplômés des universités de Gand et de Louvain en Belgique, conjointement avec un mécène-industriel de la région de Gand » , Harald Van Der Hoek a présenté à l’assistanceun bilan des réalisations de Protosau Bénin.

Protos au Bénin : deux décennies de présence, une pléiade d’objectifs atteints

Protos est une ONG belge intervenant dans 9 pays répartis essentiellement en Afrique. Présent au Bénin depuis 1994, Protosintervient à ce jour dans 22 communes des départements du Mono-Couffo et de l’Atacora-Donga.Il met en œuvre des projets de développement dans les secteurs d’approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement (AEPHA) et valorisation de l’eau par l’agriculture dans un cadre global de Gestion intégrée des ressources en eau (Gire). Dans le secteur AEPHA, en cinq années, l’ONG a  contribué à l’atteinte de nombreux objectifs. L’on peut citer, entre autres,l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, l’amélioration des connaissances et la mise en œuvre  de la Gire en protégeant les réserves en eau, ou encore le renforcement des capacités des communes dans la maîtrise d’ouvrage. L’ONG belge a aussi œuvré à l’amélioration de la gestion des ouvrages par la structuration des usagers d’eau, l’association du secteur privé et autres formes de société civile  à la gestion des services d’eau potable et d’assainissement. L’on ne saurait occulter la capitalisation et la diffusion des expériences via des tables rondes aussi bien au niveau local que national.Concernant les ouvrages d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, ProtosBénin a financé la construction  de 290 points d’eau potable, 150 blocs latrines institutionnelles et publiques et de 1050 latrines familiales. Dans le secteur de l’agriculture, l’accompagnement de l’ONG a contribué à une meilleure connaissance et gestion des réserves en eau, ainsi qu’à la valorisation des zones inondables  à des fins agricoles. Egalement, l’on note le renforcement des capacités des producteurs, ainsi que la capitalisation et la systématisation de l’expérience  de l’aménagement des zones inondables.

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page