.
.

Le triomphe de la vérité

.

3ème édition du crédit spécial d’appui aux cotonculteurs: Marie-Laurence Sranon lance les opérations à Banikoara


Vues : 2

Ils étaient nombreux à prendre d’assaut, le vendredi 05 septembre dernier, la grande salle de l’Union communale des producteurs de coton de Banikoara pour recevoir leurs enveloppes. Des mains de la ministre chargée de la Microfinance, Marie-Laurence SranonSosssou accompagnée des acteurs du secteur agricole, les cotonculteurs de Banikoara ont effectivement reçu le crédit spécial aux cotonculteurs pour la période de soudure dans le cadre de la campagne cotonnière 2014-2015. Mis en place par le gouvernement, ce crédit, selon Bio Jean Bio Bougo, maire de Banikoara rassure les producteurs de coton que l’or blanc a de beaux jours devant lui. « En effet, ces fonds permettent d’entretenir l’espoir d’une bonne récolte », ajouteraBio Jean Bio Bougo. Aux dires du directeur général du Fonds national de la microfinance, Jean Panti, la campagne cotonnière 2014-2015 sera spéciale puisque 3,4 milliards sont prévus pour aider les cotonculteurs à couvrir les besoinsen main d’œuvre, les charges de récoltes et d’achat d’intrants en attendant la vente de leurs produits. Notons, par ailleurs, que 2.528.279.794 francs ont été expressément débloqués pour le compte de cette première phase dont 41% sont injectésdans la commune de Banikoara, le grenier agricole du Bénin. Ayant fait de ce dossier, une priorité depuis sa nomination, Marie-Laurence SranonSossou a rassuré les bénéficiaires de la volonté sans faille du gouvernement d’accompagner toutes les filières agricoles afin de faire du Bénin, une puissance agricole. « L’attention de l’Etat et surtout du docteur Boni Yayi envers vous n’est plus à démontrer au regard de ce geste qui devient depuis trois années, une tradition dans la filière coton », a-t-elle martelé avant de marquer son espoir d’atteindre voire dépasser la prévision des 68.000 tonnes de production à Banikoara. Auréoléspar cet appui qui vient à point nommé, le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, IdrissouTouréa signifié que le crédit spécial d’appui aux cotonculteurs pour la gestion de la soudure est une réponse idoine aux exigences et au contexte délétère des campagnes agricoles. Faudra-t-il le rappeler, ce crédit vise à accompagner financièrement les cotonculteursafin d’éviter à ces derniers, le bradage des intrants destinés au coton et leur permettre de gérer la période de soudure sans trop grandes difficultés.Cédéà un taux de 5%  pour six mois de remboursement, le crédit impactera 34.228 personnes. La première éditiona permis aux producteurs de bénéficier de 2.271.467.781francsCfaavec un taux de remboursement de 99,30 en 2013 puis en 2014, 3.267.292.028 F Cfaavec un taux de remboursement 99,62%.

wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page