.
.

Le triomphe de la vérité

.

Remise du site de construction du Centre d’aquaculture de la vallée: François Abiola concrétise le rêve des fils d’Adjohoun


Vues : 15

Les premiers travaux de construction du Centre d’aquaculture de la vallée pour le compte de l’Université d’agriculture de Kétou démarreront très bientôt. Il s’agit de la construction d’une unité de production de provende, de deux éclosions semi-modernes et traditionnelles et d’un hangar. La remise du site devant abriter ledit centre a été faite le mardi 26 août 2014 à Akpadanou dans la commune d’Adjohoun. C’était en présence du recteur de l’Université agricole de Kétou, Jean-Claude Codjia, du directeur général du Fonds national pour la recherche scientifique et l’innovation technologique (FNRSIT), Yves Bonaventure Quenum, du chef d’arrondissement d’Akpadanou, le secrétaire général de l’Université d’agriculture de Kétou, Bienvenu Gbamgbotché ainsi que le directeur de l’entreprise Saint Bernard Sarl qui doit réaliser les travaux. Le délai de réalisation de ces infrastructures est d’un mois. Toujours avant la fin de l’année 2014, il est également prévu la construction d’un bassin de 400 mètres carrés initialement réservé pour l’alevinage, mais qui, en attendant, servira de collecteur, un deuxième bassin de 400 mètres carrés pour le grossissement des tilapias, un troisième bassin de la même dimension, sur lequel il sera posé une dizaine de petits bassins hors sol de 6 mètres de diamètre et 1,5 mètres de profondeur et un quatrième bassin réservé pour l’espèce Clarias. Il comportera plusieurs cloisonnements de 6 mètres sur 3 mètres avec une profondeur de 5,5 mètres. En plus de tout ceci, il sera aussi construit deux autres bassins de 100 mètres carrés. Le premier servira essentiellement à l’expérimentation et à la recherche, où seront posés plusieurs petits bassins dont la superficie varie entre un et deux mètres carrés pour faire des expériences sur le centre. Le second servira essentiellement à l’alevinage des tilapias. Le budget réservé à ces travaux étant très limité, le reste des infrastructures à réaliser se poursuivra en 2015. Au nombre de celles-ci, il y a la réalisation d’un collecteur de 800 mètres carrés soit 20m/40m, une infrastructure de transformation du poisson frais en poisson fumé, une autre de transformation en poisson séché. Il est également prévu la construction d’un point de vente juste à l’entrée du centre, d’un magasin, d’un point de vente des alevins pour pouvoir approvisionner les pisciculteurs de la vallée, deux dortoirs, un pour les femmes et un pour les hommes en plus des toilettes. Il sera complété quelques 5 à 10 étangs qui ramèneront la superficie du site à 1 ha 200. « L’unité qui sera installée sur ce site est très importante, dans la mesure où, l’approche pédagogique envisagée, c’est une pédagogie active qui met les étudiants dans des conditions de travail réelles. En faisant des séjours dans des entreprises, mais également en faisant des travaux pratiques suffisamment avancés pour qu’ils aient la main avant de sortir de cette école », a expliqué le recteur de l’Université d’Agriculture de Kétou. Il a saisi cette occasion pour remercier le FNRSIT, le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur, François Adébayo Abiola pour sa volonté de voir émerger des écoles et centres de formation professionnelle, réalisant ainsi le rêve du chef de l’Etat, celui de former des jeunes très professionnels qui peuvent se mettre réellement à leur propre compte. Quant au chef de l’arrondissement d’Akpadanou, Fernand Démagnon, il s’est réjoui du démarrage de ces travaux et a remercié le gouvernement pour le choix porté sur son arrondissement pour abriter une telle infrastructure.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page