.
.

Le triomphe de la vérité

.

Retard de l’avis du parlement sur le nouveau gouvernement: Mathurin Nago indifférent aux « urgences » de Boni Yayi


Vues : 4

Il a fallu  plus de 24 heures pour que le bureau du parlement se réunisse enfin pour donner son avis sur la liste du  tout nouveau remaniement ministériel. 24 heures d’attente et de suspens vécues non sans amertume par beaucoup de Béninois habitués à un  traitement rapide d’un tel dossier dès les premières heures qui suivent sa transmission au parlement. Pour ce remaniement, en tout cas, le bureau de l’assemblée national semble avoir pris tout son temps pour réagir, même si les textes ne lui concèdent qu’un avis consultatif. La raison avancée par le président Nago pour expliquer  ce retard serait liée au fait que le quorum  n’a pas été atteint à temps. Il reste qu’aucune obligation n’est faite au bureau du parlement de réunir physiquement tous ses membres en un lieu donné avant d’émettre son avis. La prérogative revient au président Nago de recueillir les avis des autres membres par toutes les voies possibles, au cas où ces  derniers, pour une raison ou une autre, ne pourraient pas assurer leur présence physique à la réunion convoquée d’urgence.
Bref,  d’aucuns ne manquent pas de critiquer   la lenteur manifeste du bureau parlementaire autour de ce remaniement, pour  son avis consultatif. Une première depuis que Mathurin Nago dirige l’assemblée nationale béninoise. Certains observateurs en viennent même à s’interroger sur  l’attitude du président Nago vis-à-vis de Boni Yayi, autour du présent remaniement ministériel, estimant qu’elle dévoile le climat froid qui s’observe depuis peu entre  les deux hommes. En agissant avec  moins de célérité cette fois-ci, Mathurin Nago laisse croire qu’il n’est plus dans la posture du «bon élève» d’antan face à un maitre Yayi,  qui ne constituerait plus un grand enjeu politique pour lui. D’aucuns rapportent également que la probable candidature  de Mathurin Nago à la présidentielle de 2016  n’aurait pas encore reçu la bénédiction de Boni Yayi,  à moins de deux ans de cette échéance.  Sur certains dossiers d’Etat, par ailleurs, Mathurin Nago  n’hésite plus à  exprimer ses points de vue souvent aux antipodes des positions du régime Boni Yayi. Autant de paramètres qui expliquent  l’ambiance moins cordiale  qui règne désormais entre la première et la deuxième personnalité du Bénin.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page