.
.

Le triomphe de la vérité

.

3ème édition de la Journée africaine de la Décentralisation: Ministre, élus locaux et autres prônent le développement durable


Vues : 1

« Charte africaine des valeurs et principes de la Décentralisation, de la Gouvernance locale et du Développement local : stimuler le développement durable en Afrique ». C’est autour de ce thème que le ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire (MDGLAAT), Isidore Gnonlonfoun a célébré avec les cadres de son Ministère, les directeurs techniques et centraux, les organisations de la société civile, les élus locaux, les partenaires techniques et financiers, les autorités territoriales, la 3ème édition de la Journée africaine de la Décentralisation et du développement local. C’était hier dans les locaux du Ministère. A cet effet, le ministre a précisé le contexte de cette célébration qui intervient à la veille de la troisième session de la Conférence africaine de la Décentralisation et du Développement Local (Caddel) et au moment où le Bénin se prépare à renouveler, une fois encore, les conseils communaux et locaux pour une troisième mandature. L’événement a été marqué, essentiellement, par la vulgarisation et l’appropriation de la Charte africaine des valeurs et principes de la Décentralisation, de la Gouvernance locale et du développement local adoptée par les chefs d’Etat au dernier sommet de l’Union africaine qui a eu lieu en juin 2014 à Malabo en Guinée équatoriale. C’est ainsi qu’il a rappelé la mission assignée au gouvernement consistant à adapter ce document de référence en vue d’accroître de façon substantielle la qualité du service public auquel aspirent légitimement chaque citoyenne et chaque citoyen. A en croire le ministre, ce thème qui a fait objet de débat, s’inscrit dans la vision du chef de l’Etat, le Docteur Thomas Boni Yayi dont la ferme volonté depuis 2006 est de faire de la décentralisation un instrument efficace pour la promotion d’un développement local gage du développement durable. C’est à juste titre qu’il a salué les nombreuses actions menées par le gouvernement et celles en cours d’exécution. Il a, entre autres, cité l’adoption de la Politique nationale de Décentralisation et de Déconcentration, l’institution du mois de la gouvernance locale à l’effet de renforcer l’efficacité dans la gestion des actions à la base, la création du Centre de formation pour l’administration locale qui a pour mission l’élaboration et le renseignement d’indicateurs de bonne gouvernance dans les administrations départementales et communales. Il faut préciser que la communication qui a été suivie de débats a été animée par le Directeur général de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Thomas Houédanou pour finir par des résolutions en faveur du développement durable.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page