.
.

Le triomphe de la vérité

.

Course à la magistrature suprême: L’UN annonce son accession au pouvoir en 2016


Vues : 4

L’Union fait la Nation (UN) croit fermement qu’il gérera le pouvoir à partir de 2016. Ses responsables l’ont publiquement affirmé jeudi dernier à la faveur d’une conférence publique qu’ils ont organisée dans l’enceinte du Séminaire St Jean Eudes d’Atrokpocodji, route de Ouidah. Emmanuel Golou, Lazare Sèhoueto, Théophile Montcho, Jean Roger Ahoyo et plusieurs autres leaders de ce regroupement politique d’opposition étaient face à la presse et à plusieurs militants de la commune de Godomey et n’en étaient pas moins heureux. Si  cette rencontre avait pour objectif principal de présenter les vœux de l’UN,  à l’occasion de la fête du premier août au fief électoral ainsi ciblé, l’Union fait la nation en a profité pour dévoiler ses grandes ambitions pour     2016.
« Même si nous ne faisons pas assez de tapages, nous travaillons sur le terrain », a rassuré Théophile Montcho, premier vice-président de l’UN. Pas question d’annoncer, pour le moment, un nom pour dire qui est le candidat de l’UN. Lazare Sèhouéto a  été  ferme sur cette question, estimant que le plus important, pour le moment, est de  mobiliser les gens sur le terrain. «Nous n’avons pas à courir comme les autres, nous sommes obligés de tenir compte du pays, de tenir compte de nous-mêmes, du plan des autres.  Et face à ce plan, on a qu’un seul choix, travailler. Si en 2011, le danger était grand, aujourd’hui, il devient gravissime. Nous devons travailler en sourdine, méthodiquement et patiemment »,  a insisté Lazare Sèhoueto.
« Nous devons nous organiser pour les communales, les législatives et la présidentielle, le plus important n’est pas d’annoncer un nom, mais de mobiliser les électeurs. La priorité de l’UN n’est  pas de se mettre à proclamer des candidatures qui ne s’appuient sur rien. Tous les solitaires qui courent qui sont premiers dans l’opinion, ils doivent courir pour aller chercher des gens, nous  on n’a pas à courir. On doit s’organiser », a-t-il ajouté.
La Lépi, la proposition de loi interdisant le droit de grève aux magistrats, la table ronde de Paris sont également d’autres sujets abordés par les leaders de l’UN qui n’ont pas manqué, encore une fois, de dénoncer les « dérives d’un pouvoir qui gère mal des dossiers aussi préoccupants ».

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Course à la magistrature suprême: L’UN annonce son accession au pouvoir en 2016

  1. HOUNWANOU Anatole

    Merci beaucoup car cette initiative est à louer. je suis aussi porteur de projet mais je manque de moyens pour le réaliser.Votre intervention me soulagerait beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page