.
.

Le triomphe de la vérité

.

Premier diplôme universitaire: 110.884 candidats affrontent le Baccalauréat dès lundi


Vues : 4

Après le Certificat d’études primaires (CEP), le baccalauréat technique et le Brevet d’études du premier cycle (BEPC), c’est l’étape de  la phase écrite du baccalauréat. Dès ce lundi, 14 juillet et sur trois jours, 110.884 candidats, toutes séries confondues, plancheront pour décrocher le fameux sésame devant leur donner droit aux études universitaires.  Ils viennent des séries A1, A2, B, C, D, E, F1, F2, F3, F4, G1, G2, G3 et Eau et assainissement. Cette année, il faut faire remarquer que les dossiers d’inscription au Baccalauréat 2014 donnent une augmentation de 7.834 candidats correspondant à un accroissement de 7,60 % contre 103.050 candidats en 2013. Le nombre de filles inscrites cette année est de 34.899, soit un pourcentage de 31,47 %. Ce pourcentage est encore plus faible pour l’enseignement technique. En effet, la série D compte à elle seule 59.652 candidats soit un pourcentage de 53,80 %, c’est-à-dire plus d’un candidat sur deux est de la série D tandis que la série C ne compte que 2.177 candidats. Quant à la série E, elle est en voie de disparition avec un effectif de 12 candidats. Cette année, le seul établissement qui a inscrit des candidats dans cette série est le Lycée technique de Bohicon avec 06 candidats. Les 06 autres ne sont que des candidats libres.  Les candidats sont répartis dans 134 centres de composition en 2014 contre 127 en 2013. Selon le directeur de l’office du bac, Alphonse da Silva, les communes de Matéri, de Ouinhi et de Zogbodomey abriteront, pour la première fois, un centre de composition amenant le nombre de communes disposant de centres à 53. Par ailleurs, dans un entretien avec un journaliste de la radio nationale, le DOB a fait une mise en garde à l’endroit des chefs d’établissements et promoteurs. Ils sont menacés de punition dès que l’office aura constaté que les candidats ne sont pas rentrés en possession de leurs convocations et sont empêchés de composer pour une raison ou une autre. En attendant le démarrage des compositions le lundi, le ministre de l’enseignement supérieur adressera ce jour, un message aux candidats avant sa visite traditionnelle pour voir le niveau des préparatifs.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page