.
.

Le triomphe de la vérité

.

Participation du Bénin à la 17ème édition du festival du Cinéma africain de Khouribga au Maroc: Plusieurs projets et grandes rencontres internationales décrochés


Vues : 9

Du 13 au 23 juin dernier, une délégation béninoise a pris part à la 17ème édition du festival du cinéma africain de Khouribga au royaume du Maroc. De retour au bercail, Dimitri Fadonougbo, président de la Fédération des associations du cinéma et de l’audiovisuel du Bénin (FENACAB) a, dans un entretien, fait le point des différents projets décrochés lors de ce grand rendez-vous cinématographique au profit des acteurs du 7ème art béninois. On retient, selon ses explications, que le Bénin a fait très bonne figure à ce festival. D’abord, à travers Sandra Adjaho qui a été retenue à ce festival comme membre du jury international ayant apprécié les dizaines de films mis en compétition. Selon les témoignages de Dimitri Fadonougbo, « Sandra Adjaho a représenté dignement le Bénin et les gens n’ont pas cessé de parler d’elle tout au long du festival grâce à la qualité de ses interventions au niveau du jury international constitué par les organisateurs ». Ensuite, grâce à la qualité des différents projets décrochés à ce festival au profit des acteurs du cinéma béninois. Et en parlant de projets, selon les explications de Dimitri Fadonougbo, ils sont trois au total. Il s’agit, en premier lieu, de la conclusion d’un accord entre la FENACAB et le Centre de la Cinématographie Marocaine (CCM). Un accord qui permettra désormais aux acteurs du cinéma béninois d’intervenir à titre de stagiaires sur les productions cinématographiques du Maroc dans les domaines de la photographie, de la prise du son, du maquillage, de la décoration, de la machinerie et du montage pour le perfectionnement de leurs connaissances en la matière. Le second projet décroché par le président de la FENACAB est relatif à la coproduction entre le Bénin et la Côte d’Ivoire, d’une série télévisuelle. L’accord de ce projet sera signé, selon les explications de Dimitri Fadonougbo, en septembre prochain en Côte d’Ivoire. Le 3ème et dernier projet décroché à ce festival, c’est la diffusion des œuvres béninoises à l’international à travers un réseau international de diffusion basé à Londres et dont le Sénégal assure le secrétariat.

Deux rencontres internationales arrachées au profit du Bénin
Le Directeur de la cinématographie béninoise, Dorothée Dognon a également réussi à obtenir l’organisation de deux grandes rencontres internationales au Bénin lors de ce festival. La première, c’est l’organisation à Cotonou de la Conférence internationale du Festival panafricain du Cinéma de Ouagadougou (Fespaco). Ce sera en janvier 2015. Selon les explications de Dimitri Fadonougbo, l’obtention de cette conférence n’était surtout pas gagnée d’avance. Il en est ainsi parce que, selon lui, une telle conférence n’est organisée que dans les pays qui ont des films en compétition. Il s’agit alors d’une exception faite au Bénin pour abriter cette réunion de grande portée pour le cinéma africain. La 2ème et dernière grande rencontre obtenue par Dorothée Dognon au festival du Cinéma africain de Khouribga au Maroc, c’est la tenue au Bénin, de la réunion des communautés des cinémas d’Afrique. Ce sera après l’organisation du Fespaco 2015.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page