.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Wahabou Adam Chabi, secrétaire général du club Aspac: « Les Buffles méritent leur sacre »


Vues : 7

Le championnat national de football du Bénin a pris fin il y a quelques semaines sans une certitude sur l’équipe championne. Contrairement au résultat acquis sur le terrain, on est en train d’apprendre dans les coulisses que ce sont les Buffles qui ont été sacrés. Qu’en pense le secrétaire général du club portuaire, Wahabou Adam Chabi. Il a également donné son appréciation sur le mondial qui se déroule actuellement au Brésil.

L’Evénement Précis : Que pensez-vous de la fin houleuse qu’a connu le championnat béninois avec (pratiquement) deux champions ?

Wahabou Adam Chabi : C’est vrai qu’actuellement, il persiste un flou par rapport au champion à l’issue de notre championnat. Mais, avec les dernières homologations sorties par la commission chargée d’homologuer les matches, ce sont les Buffles qui auraient été déclarés champions. Si c’est le cas, je crois que c’est une bonne chose.

Quand on sait que ‘’Les Buffles’’ étaient pratiquement dans le trio de la queue et qu’à la fin du championnat cette équipe est sacrée, qu’est-ce qu’on peut penser ?
Ce ne sont pas les Buffles seuls. Il y a d’autres équipes qui ont progressé dans le classement. ‘’Les Panthères’’ sont quand même bien loties aussi. Ces deux équipes du septentrion ont montré de bonnes choses durant la phase retour. C’est donc normal que l’une d’elles soit sacrée. Vous l’avez dit, l’équipe des Buffles était mal classée à la fin de la phase aller. Je crois que c’est parce qu’ils ont certainement mis certaines choses à leur place.

Que dire de l’équipe dont vous êtes le secrétaire général ? L’Aspac, champion à mi parcours, qui n’a pas pu conserver sa place à la fin. Êtes-vous déçu ?
Non. Il n’y a pas de quoi. Au début du champion nous avons dit que nous visons le peloton de tête. Ce que nos poulains ont réussi à faire. Je crois que l’Aspac est classé 4ème et que si nous décryptons bien, notre club pourrait pu être 2ème ou 3ème. Donc, nous ne sommes pas déçus. On est plutôt satisfait. Il faut avouer que ce sont, pour la plupart, des enfants que nous avons et que vers la fin du championnat, ils ont manqué de fraicheur physique pour suivre le rythme. Ce qui a fait que nous avons enchainé des matches nuls et des défaites. Donc, pour le moment, on n’a rien à leur reprocher. La saison prochaine, nous allons mettre la barre haut, viser plus haut parce que cette saison qui vient de finir est une saison transitoire. Une saison qui a permis à nos enfants d’acquérir de l’expérience qu’ils vont mettre au profit du club prochainement. On le souhaite vivement. Il faut qu’ils fassent mieux. Pourquoi ne pas devenir champion ?

Est-ce la prochaine mission qui sera assigné à l’entraineur Edmé Codjo pour la nouvelle saison ?
Bien sûr. L’entraineur même le sait. Nous avons été clairs quand il a signé son contrat. A partir de la saison prochaine, nous devons viser haut et c’est d’ailleurs pourquoi il a fait sa sélection en misant sur les jeunes. Donc, une fois que la 1ère saison est terminée avec le résultat que vous connaissez, la deuxième doit forcément être meilleure.

Tout sera mis alors en ordre pour que cet objectif soit atteint ?
Juste à la fin de cette saison nous avons demandé à l’entraineur de nous faire le point de sa saison sportive, de nous dire quels seront ses besoins et de quoi l’avenir sera fait afin que très tôt des dispositions soient prises pour qu’il soit bien accompagné pour l’atteinte des objectifs.

Y aura-t-il des renforts pour la prochaine saison ?
Probablement oui. Il peut avoir 2 à 3 joueurs recrutés pour la nouvelle saison. Mais nous attendons les décisions de l’entraineur. Pour le moment, c’est la coupe du monde avec les bonnes actions qu’on suit.

Justement, dites-nous quelles sont vos impressions au vu des matches du mondial 2014?
Mes premières impressions par rapport à la coupe du monde qui se joue actuellement au Brésil sont que toutes les équipes se valent. Il n’y a plus de petite équipe. C’est une coupe du monde où le nivellement entre les équipes est vraiment remarquable. Nous avons vu des équipes dites favorites ou grandes qui ont été battues ou tenues en échec par celles dites petits poucets. C’est le cas du Costa Rica qui a battu, par exemple, l’Uruguay et l’Italie, du Mexique qui a rendu la vie pratiquement difficile au Brésil etc…. ce sont des surprises qui donnent du piquant au football que nous aimons. Nous osons croire que les équipes dites outsiders vont continuer sur cette lancée et jouer pleinement leur rôle.

Le Nigeria, première sélection africaine dans ce mondial à se qualifier pour le second tour. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
C’est un plaisir pour nous qu’une équipe africaine se qualifie pour les phases suivantes. Nous avons attendu la Côte d’ivoire qui nous a décu, le Ghana aussi est passé à côté. Avec le Cameroun, c’est l’humiliation et le Nigeria, de même que l’Algérie qui passent. C’est une bonne chose que nous prenons comme tel. On leur souhaite une bonne chance pour la suite, parce que les Supers eagles vont rencontrer en huitième de finale la France qui n’est pas forcément un foudre de guerre. Donc, le Nigeria doit jouer crânement sa chance pour se qualifier pour les quarts.

Propos recueillis par Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page