.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dynamisation de l’économie nationale: Naomie Azaria impressionne les Turcs en visite sur la zone franche industrielle


Vues : 4

Quelques jours après la table ronde de Paris sanctionnée par plusieurs recommandations, la ministre de l’industrie, du commerce, des petites et moyennes entreprises (MICPME) s’est mise à l’œuvre. C’est ainsi qu’hier, mercredi 25 juin, elle a conduit une délégation d’opérateurs économiques turques, visiter le site de la zone franche industrielle (Zfi) de Sèmè-Kpodji dans l’Ouémé. Au cours de cette mission, elle été assistée du coordonnateur du Projet de viabilisation des zones franches et sites industriels, Serge Ahouansou, du Directeur général de l’administration de la Zfi, Saliou Ishola et du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), Jean-Baptiste Satchivi. C’est le coordonnateur du Projet de viabilisation des zones franches et sites industriels, Serge Ahouansou, qui a présenté le site. Selon lui, l’objectif principal de la mise en place de la Zfi est d’accroître la production industrielle béninoise afin d’agir sur la croissance économique. Et pour y parvenir, le Ministère travaille à l’installation de beaucoup d’investisseurs nationaux voire étrangers. La proximité du site avec un pays voisin, en l’occurrence, le Nigéria situé à trois kilomètres, est un atout qui a fait l’objet d’explications aux hôtes du MICPME. Il estime que c’est un marché voisin qui permettra un meilleur écoulement des produits. Dans son intervention, il a également fait cas, des tracés de voies et dégagement des emprises avec leur rechargement. « La Zfi, une fois viabilisée, le Bénin valorisera ses ressources locales avec la promotion des petites et moyennes industries. Ainsi, de nouveaux pôles de développement seront promus dans les départements, de même que l’exportation et la réduction du déficit de la balance commerciale », a rassuré la ministre du commerce, Naomie Azaria qui a ajouté que cette visite fait suite au voyage du Chef de l’Etat en Turquie en décembre 2013. L’autorité a promis aux opérateurs économiques turcs, la disponibilité du gouvernement à les recevoir dans les prochains mois. C’est dans cette même vision que Naomie Azaria a fait cas du niveau du climat d’affaires au Bénin qui reste, depuis quelques années, apprécié des grands investisseurs. Sidérés par le tableau qui leur a été présenté sur la situation du site et de l’économie nationale, les Turcs ont félicité le gouvernement béninois dans sa volonté de servir la sous région et le monde en général. Ils ont, par la suite, promis leur soutien afin qu’ils soient comptés, comme acteurs du développement économique de ce site installé sur 270 hectares et situé à 20 kilomètres seulement du port autonome de Cotonou.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page