.
.

Le triomphe de la vérité

.

Troisième et dernier jour de la table ronde de Paris: La diaspora prête à booster le développement du Bénin avec Boni Yayi


Vues : 8

La troisième et dernière phase de la table ronde de Paris a été consacrée à la diaspora béninoise. Elle a pour objectif de la mobiliser autour des objectifs de développement afin de susciter sa contribution avec la présentation d’un Pacte de développement.
Les travaux de la dernière journée de la table ronde de Paris ont démarré avec la projection d’un film documentaire sur la mobilisation des Béninois de l’extérieur autour du développement national. Aussi nombreux qu’ils étaient, les Béninois de l’extérieur ont laissé la parole au président du Haut Conseil des Béninois de l’extérieur, Anicet Gabriel Kotchoffa. Ce dernier a salué l’initiative du Gouvernement. Selon lui, cette rencontre cadre bien avec la politique de développement du Chef de l’Etat. L’implication de la diaspora à cette table ronde témoigne, à l’en croire, de son engagement à impliquer davantage les Béninois de l’extérieur dans la mobilisation de ressources nécessaires au financement de grands projets de développement. « Associer la diaspora au choix du destin national est capital. Votre ambition d’associer la diaspora est une bonne chose. Nous avons le devoir de travailler ensemble dans un cadre unique crédible », a-t-il indiqué, avant d’exhorter tous les Béninois de l’extérieur à se mobiliser plus qu’hier autour des questions de développement national. «Le pacte de développement avec la diaspora résulte d’un travail remarquable. Il définit les objectifs et les axes d’actions à mener. Les engagements du gouvernement y sont clairement définis. Je me réjouis de la mise en place d’un comité interministériel pour définir le cadre légal et institutionnel devant régir les Béninois de l’extérieur. Le Haut Conseil des Béninois de l’extérieur adhère à ce pacte. Nous souhaitons qu’il soit régulièrement toiletté et pourvu d’un calendrier d’exécution de ses actions urgentes. Nous demandons l’élargissement du droit de vote aux Béninois de l’extérieur à tous les scrutins. La diaspora à la volonté et les moyens d’investir au Bénin. Nous prenons votre main tendue pour vous accompagner. Le climat politique et l’environnement économique actuels nous rassurent. Nous sommes fiers d’être Béninois», a martelé Gabriel Kotchoffa.
Prenant la parole à cette occasion, le représentant du Secrétaire général des Nations Unies, Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du Pnud a, une fois encore, exprimé sa gratitude au Gouvernement béninois pour l’avoir associé à cette table ronde. «La diaspora est une source potentielle de financement du développement de l’Afrique. Le Pnud salue l’initiative originelle du Gouvernement béninois d’impliquer la diaspora au financement de ses projets de développement. C’est une démarche innovante. Le pacte est un engagement mutuel qui engage les parties prenantes. Le Pnud accompagne le Bénin et lui apportera tout son soutien», a rassuré Abdoulaye Mar Dieye. A la fin des travaux, le diplomate Onusien a fait observer que le Bénin a obtenu la confiance de la communauté internationale avec 12 milliards de dollars d’engagements fermes enregistrés. «Soit 3 à 4 fois ce que d’autres pays ont obtenu en organisant une telle initiative», a-t-il annoncé.
Dans son discours d’ouverture des travaux du forum de la diaspora, le président de la République a fait savoir que la communauté internationale a apporté sa totale adhésion au programme de développement du Bénin. Ceci témoigne, selon lui, du renouvellement de la confiance qu’elle place au Gouvernement. Le chef de l’Etat a affirmé que la diaspora constitue «une source de financement considérable». Il a salué son attachement à sa mère patrie. «Vous avez démontré votre amour pour votre patrie, démontré votre disponibilité et votre patriotisme», a-t-il témoigné. «La diaspora est un moteur de développement. Elle dispose de compétences variées. Nous avons l’historique responsabilité de l’associer au développement du pays dans un cadre légal bien défini. C’est un nouveau départ que nous venons de prendre. Je donne l’assurance que le Gouvernement est déterminé à reconnaître à la diaspora sa place dans le développement national. Nous allons œuvrer pour une justice forte et moderne. Les réformes institutionnelles et structurelles vont aussi se poursuivre», a annoncé le Président Boni Yayi.
Pour Lionel Zinsou, «la diaspora est un grand espoir de financement du développement du Bénin».

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page