.
.

Le triomphe de la vérité

.

Microfinance: Françoise Assogba renforce les relations avec le Consortium Alafia


Vues : 1

Assogba netLes Systèmes financiers décentralisés (Sfd) sont d’une importance capitale dans le processus d’appui au développement du secteur de la microfinance. C’est dans cette optique que la ministre de la microfinance, de l’emploi des jeunes et des femmes, Françoise Assogbaa visité le Consortium Alafia reconnu comme une association professionnelle des institutions de microfinance. C’était le vendredi 16 mai où elle était accompagnée de certains membres de son cabinet. « Nous sommes ouverts à vos conseils et orientations », a déclaré le président du conseil d’administration(Pca) du Consortium Alafia, Monsieur  Dovi. Pour lui, cette visite constitue un nouveau départ, un réveil pour l’ensemble des Sfd en vue d’accroître leur professionnalisme. En outre, le Pca a remercié l’ensemble du cabinet de la ministre Françoise Assogba pour son appui constant à l’association tout en louant le partenariat exemplaire avec la Direction dela promotion de la microfinance (Dpmf), une direction technique duditMinistère. Abondant  dans le même sens que le Pca, Valère Houssou,
le Directeur exécutif du Consortium Alafia reconnaîtra la pertinence de la visite de l’autorité avant de présenter l’association à travers ses acquis, ses ambitions, sa vision et ses valeurs qui se résument à la promotion du  professionnalisme au sein des Sfd pour une lutte efficace contre la pauvreté à travers le développement de la
microfinance. Pour sa part, la ministre Assogba a confié qu’il s’agit «d’une visite entre partenaires ». Selon elle, c’est une démarche qui parait plutôt importante au regard de ses fonctions antérieures et actuelles, fondant la nécessité d’une étroite collaboration de son département ministériel avec le Consortium Alafia. En effet, l’Etat ne pouvant procéder directement aux opérations d’octroi de crédits a besoin des Sfd pour le faire, et de la même façon, les Sfd ont l’obligation du professionnalisme, nécessaire à la pérennisation de leurs activités. De ce fait, le développement dont rêve le Bénin repose,selon elle,en partie sur l’efficacité des Sfd. Car, ils participent de toute évidence au développement socio-économique du pays. Parcourant les chantiers communs qui doivent unir les actions du Consortium et du Ministère de la microfinance, Françoise Assogba a lancé un appel à la mobilisation de tous pour la validation et l’appropriation du document de politique de développement de la microfinance.

 Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page