.
.

Le triomphe de la vérité

.

Bilan des 100 premiers jours de la Dg Cncb: Nadine Dako amorce un nouveau dynamisme à la tête de l’office


Vues : 6

Cent jours après sa nomination à la tête du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB), la directrice générale, Nadine Dako peut se réjouir des efforts accomplis. En effet, installée dans un climat de conflit entre les travailleurs, elle a tôt fait de mettre de l’ordre et de réunir les différents camps autour de l’idéal commun qu’est le travail. Dès lors, elle a effectué une tournée dans les services déconcentrés, à savoir, l’antenne régionale de Sèmè-Kraké, les parcs à camion de Zè, ainsi que ceux du septentrion. Sa devise : améliorer les conditions de travail. Elle a conduit de main de maître une délégation des chargeurs du Bénin à Douala au Cameroun lors de la réunion du comité directeur des conseils africains des chargeurs dont le Bénin est membre. Aussi, a-t-elle pris part au Forum international des chargeurs à Los Angeles. Autant d’actions visant à améliorer l’image du Bénin et inscrire les chargeurs du Bénin et ceux des pays de l’hinterland au rang international. De ses nombreuses actions, figure également le soutien aux transporteurs maliens, burkinabé et nigériens qui sont appelés à fréquenter le port de Cotonou. La directrice générale du CNCB a promis mettre tout l’accompagnement nécessaire à leur disposition pour leur faciliter la tâche dans le trafic entre le Bénin et leurs pays respectifs.
Le réaménagement financier, administratif et logistique du CNCB a été entamé par la directrice et son équipe afin d’augmenter la rentabilité de l’office. On note également des œuvres sociales au profit des acteurs de la chaine portuaire. C’est ainsi que le 12 avril des moustiquaires imprégnées ont été distribuées aux conducteurs des camions gros porteurs qui, très souvent dans leurs déplacements, dorment à la belle étoile. « Nous avons pris des engagements avec des associations de lutte contre la tuberculose, le Sida et autres afin de garantir la santé des travailleurs de la chaine portuaire », a affirmé la directrice Nadine Dako. Afin de gagner le pari et de réussir la mission à elle confiée par le président Boni Yayi, la directrice générale du CNCB s’est engagée dans la sécurisation des caisses, la réhabilitation de l’image de l’office et la redynamisation de la chaine des transports. Elle envisage aussi la mise en place d’un musée maritime au Bénin pour retracer l’origine maritime du pays. Et pour en arriver à la concrétisation de tous ces projets, elle dit compter sur tout le personnel de l’office, sur le conseil d’administration et sur son ministère de tutelle.

Yannick SOMALON (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page