.
.

Le triomphe de la vérité

.

Menaces du virus Ebola sur le Bénin: Le Prof Dorothée Gazard calme les inquiétudes et appelle à la vigilance


Vues : 1

Le virus Ebola est un virus dangereux qui tue. Depuis plusieurs semaines, il sévit dans la région ouest-africaine où les morts se comptent par dizaines.De la Guinée au Liberia en passant par la Sierra Léone, le virus se propage à grande vitesse. Ce qui n’est pas sans inquiéter les Béninois. Face à ces inquiétudes légitimes,la ministre de la santé, le Pr Dorothée Gazard a tenu à rassurer.« Aujourd’hui, nous n’avons pas encore détecté de cas de virus Ebola au Bénin », s’est-t-elle réjouie dans une déclaration. A l’en croire, les autorités béninoises veillent et sont conscientes des risques et menaces liés à cette maladie hautement contagieuse et mortelle. Elles ont déjà pris un certain nombre de mesures. «Nous avons demandé aux directeurs départementaux de la santé, aux médecins coordonnateurs de zone, aux directeurs d’hôpitaux, d’actualiser l’utilisation du guide des maladies épidémiques et la riposte pour voir comment prendre en charge rapidement les cas qui vont se présenter », a précisé la ministre. Le Prof Gazard a également fait cas de l’implication du Ministère de l’intérieur « pour que les personnes en charge de la surveillance de nos frontières soient très vigilantes par rapport aux voyageurs qui proviennent des zones endémiques».

Le virus Ebola est un virus très contagieux contre lequel il n’existe, à ce jour, aucun traitement curatif. Selon la ministre, il se manifeste par une fièvre qui ne cède à aucun traitement, des douleurs musculaires, des douleurs abdominales, des maux de gorge. Des éléments qui, selon la ministre, amènent à penser à la fièvre Ebola, surtout, ajoute-t-elle, lorsque la fièvre s’accompagne de saignements par la bouche, les gencives, la gorge, lorsque la personne élimine du sang par l’anus, peut avoir des tâches de sang sur le corps, etc.

La vigilance doit donc être de mise devant tout cas suspect et la ministre a attiré l’attention des populations sur le mode de contamination de cette maladie. « La première des choses, c’est d’isoler le malade parce que le virus est très contagieux. Le mode de contamination, c’est d’abord le contact avec le malade. Le malade se contamine souvent par les animaux de brousse, les gibiers parce que ce sont eux qui développent le virus. Et lorsqu’on est en contact avec la viande faisandée, avec de la viande mal cuite, avec de la viande crue, l’on peut avoir la maladie. ». A prévenu le Prof Gazard qui conseille,entre autres,de «manger de la viande bien cuite, ne pas trop manipuler du gibier, parce qu’on ne sait pas si le gibier est contaminé, se laver régulièrement les mains avant de manger ».

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page