.
.

Le triomphe de la vérité

.

Décès subit de l’arbitre Euloge Adadja lors d’un test de la FIFA: Les responsabilités de la Fédération béninoise de football dans ce drame


Vues : 2

A première vue, il est difficile de trouver tort aux dirigeants du football béninois suite au drame qui a frappé l’arbitrage national et emporté le jeune sifflet, la trentaine environ, Euloge Adadja. Mais, à y voir de près, la Fédération béninoise de football a sa part de responsabilité dans cette affaire. En effet, avant l’ouverture de la saison, il est indispensable de passer tous les sportifs en général et les arbitres, en particulier, par des examens médicaux. Ce qui n’a pas été fait avant de les jeter sur les terrains. Si ce préalable avait été fait, on aurait, peut-être pu déceler les maux dont souffrait le jeune arbitre que pleure toute la famille du football béninois actuellement. Cette mort subite aurait pu être évitée si Euloge Adadja connaissait ses réelles capacités physiques et physiologiques. Jeté dans le cycle infernal de la réussite pour sauver sa carrière et pour devenir un « grand sifflet » à l’image de son idole Bonaventure Coffi Codjia et ne connaissant pas les limites de son corps, il s’est laissé emporter par l’ambition. Ce drame dont la fédération n’est pas l’auteur direct mais dont la responsabilité est entière, est une alerte. Il faut vite sauver ceux qui peuvent encore l’être. Les centaines de joueurs de l’élite et des divisions inférieures jouent actuellement sans connaitre réellement leurs corps ni leurs capacités cardiaques. Ils courent aussi de gros risques. Le simple fait d’inscrire les athlètes du championnat national au Ramu (Régime d’assurance maladie universel) ne doit pas être considéré comme une panacée pour le football béninois. Il faut forcément faire les visites médicales pour s’épargner de pareils drames.

Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page