.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement de l’Opération pour le renouveau économique: Satchivi dévoile le plan « changer le visage de la CCIB »


Vues : 4

2- avec son bureau et tous les opérateurs économiques béninoisLa machine Satchivi est définitivement lancée en vue du rayonnement de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Hier, jeudi 13 mars au siège de l’institution consulaire, le nouveau locataire de la Ccib, Jean-Baptiste Satchivi a annoncé le démarrage de l’opération dénommée« 100 jours pour changer le visage de la CCIB ». C’était avec le soutien de tous les membres du bureau exécutif présents à ce rendez-vous.Dans la mise en œuvre de cette opération, il a présenté un plan d’actions se déclinant en 43 activités regroupées en 06 grands axes d’interventions.

Le repositionnement et l’état des lieux de la Ccib

En manager bon teint reconnu de par son dynamisme et son dévouement à redorer le blason du secteur privé béninois, le président de la Ccib entend, grâce à cette opération, œuvrer au repositionnement de la chambre dans le concert des institutions nationales et internationales. Dans ce cadre, il informe de ce que des contacts ont déjà été pris avec les présidents des chambres de la sous-région, notamment, le Togo, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Nigéria. Par la suite, il est prévu un état des lieux de l’institution afin de permettre une vision claire et précise de la gestion. Ce travail permettra au président Satchivi et à son équipe d’avoir une idée précise des infrastructures, des avoirs économiques et financiers de l’institution. En ce qui concerne le troisième chantier d’intervention, le nouveau bureau entend œuvrer à l’amélioration de la performance organisationnelle. Il sera donc question de travailler à une évaluation du potentiel humain, informatique et matériel pour la mise en place d’outils d’efficacité et d’efficience.

Le PPP, l’économie nationale, les états généraux du secteur privé

Au nombre des six axes prévus pour la réussite de l’opération, le bureau exécutif de la Ccib va procéder également à la redynamisation du dialogue et du Partenariat public-privé (Ppp). A en croire le président Satchivi, le Ppp est incontournable pour lever les verrous qui alourdissent les procédures administratives faisant ainsi perdre l’efficacité à l’économie béninoise. Des mécanismes et pistes sont entrain d’être mis en place et tracés. C’est ce qui lui fait évoquer l’organisation dans les prochains mois, des états généraux du secteur privé. Une initiative qui permettra, selon lui, d’identifier les éléments internes et externes bloquant l’essor du secteur. « Le patrimoine de la Ccib est à sauvegarder », a promis Jean-Baptiste Satchivi. A côté de tout cela, le conférencier a sollicité le soutien de la presse pour la promotion de la relance économique du Bénin.

Les moyens de la mission et la collaboration avec le patronat

 Cette nouvelle dynamique qu’il entend insuffler à la chambre nécessite bien des moyens techniques et financiers. Mais, cela ne l’inquiète guère. Le conférencier qualifie de très simple sa politique d’actions. Jean-Baptiste Satchivi compte sur les chefs d’entreprises et les partenaires techniques et financiers (Ptf). De même, les investisseurs financiers constituent, pour lui, un socle stratégique. Car, pour lui,quand une gestion est claire, les partenaires n’hésitent pas à financer les projets dont la vision repose sur le développement économique. C’est donc dire que la Ccib trouvera les moyens de sa politique. A la question liée à la collaboration avec le Conseil national du patronat du Bénin (Cnp-Bénin), le conférencier explique : « Le Président du patronat et moi, nous nous sommes déjà rencontrés plusieurs fois et les états généraux du secteur privé ne seront pas organisés sans eux ».

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page