.
.

Le triomphe de la vérité

.

Etats généraux de la presse béninoise: La révolution du journalisme s’annonce pour les 19, 20 et 21 février


Vues : 5

1- le Vice prdt de la Haac, Edouard  Loko (au micro) et le pdt du Cnpa, Malick Gomina.........Du 19 au 21 février prochain, Cotonou abritera les deuxièmes états généraux de la presse béninoise. Placées sous le thème « Enjeux et défis de la professionnalisation », les travaux sont prévus pour se dérouler dans les « Tours administratives ».
C’est le 2ème vice-président du comité, secrétaire général du patronat de la presse, Gérard Agognon qui a donné les détails sur l’effectif des participants. Il s’agit, selon lui, de 104 participants venus du patronat, 135 professionnels des médias, 02 de la Présidence de la république, 08 des Ministères, 01 du Conseil économique social (Ces), 02 de la Cour suprême, 07 de l’Odem et les 09 conseillers de la Haac. Se prononçant sur la façon dont le choix des participants a été opéré, le conférencier confie qu’« un effort a été fait pour que toutes les générations soient représentées à ces assises ». Ainsi, Gérard Agognon est revenu sur l’objectif poursuivis. La rencontre vise, selon lui, à redéfinir la pratique de la profession de journaliste au Bénin. Toutefois, a-t-il précisé, « tout n’est pas noir sur le tableau. Car, des réformes ont impacté la profession après les 1ères assises de novembre 2002 ». Il s’agit, selon lui, de la réussite des professionnels des médias, à fusionner toutes les associations de la corporation en une seule, aujourd’hui Conseil national du patronat, de la presse et de l’audiovisuel (Cnpa), de la naissance de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), sans oublier la Maison des médias, « Thomas Mègnansan », aujourd’hui une réalité. Au regard de l’intérêt de ces assises, le président du comité, vice-président de la Haac, Edouard Lokoa exhorté à une forte mobilisation des personnes impliquées. Il rassure que, de ces assises,sortiront des résultats issus de la volonté des professionnels des médias. Pour la réussite de l’événement, il a été prévu trois grandes communications, cinq panels, six ateliers, un débat général qui finira par de grandes conclusions et recommandations pour l’amélioration du métier de journaliste au Bénin. Au total, un budget de 80.000.000Fcfa a été libéré par le gouvernement pour ces assises.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page