.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise à l’Église Pentecôte de la Foi: L’Apôtre Jean-Paul Kohoundo dénonce les “manœuvres” du ministre François Houessou


Vues : 38

PentécôteSecouée par une crise chronique,l’église de Pentecôte de la Foi serait-elle au cœur d’un règlement de comptes politiques entre le ministre de l’Intérieur, François Houessou, et son prédécesseur, Benoît Dègla ?Cette question, l’Apôtre Jean-Paul Kohoundo, le président de l’église se la posedepuis que François Houessou, par une lettre ministérielle, le 08 octobre 2013, avec un arrêté en date du 11 octobre 2013, est venu remettre en cause le récépissé N° 2013/03/MISPC/DC/SG/DGAIC/SCC-ASSOC/SA, délivré à l’église de Pentecôte de la Foi le 06 Mai 2013 par le ministre Benoît Dèglaet confirmé par le même ministre le 02 Août 2013 par son acte portant le N°0519/MISPC/SGM/DGAI/SP-C. Une décision qui, à en croire le président de l’église, risque «d’incendier la maison de Dieu de l’Eglise de Pentecôte de la Foi. » Elle constitue, à ses yeux, une violation flagrante de la loi. D’autant que, fait-il remarquer, elle n’a pas pris par la chambre administrative de la Cour suprême. Après avoir, dans une longue lettre, retracé la genèse de cette crise ourdie,selon lui,par les pasteurs JakouAntoine et KakanouDieudonné, l’Apôtre Jean-Paul Kohoundos’est étonné que le ministre Houessou « revienne de lui-même sur une décision  administrative déjà prise et bien confirmée à la suite d’un recours par son prédécesseur Benoît  A. C. Dègla». A moins, se demande-t-il, qu’il y ait « d’autres dessous ou raisons inavouées qui pourraient justifier  une telle violation aussi flagrante de la loi au Ministère de l’Intérieur ».Petit rappel des faits. Tout part, selon le président de l’église, de « la soif du pouvoir présidentiel » des pasteurs JakouAntoine et KakanouDieudonné, ses challengers lors des élections de 2005. Elus par la suite  respectivement Secrétaire général et Secrétaire général adjoint du bureau exécutif, les candidats malheureux feront feu de tout bois dans l’unique but de l’empêcher, en tant que président de l’église élu, de jouir de son mandat. En 2008, le pasteur JakouAntoine et son équipe boycottent les travaux du bureau exécutif, donnant ainsi le top de la crise qui prévaut actuellement.Porté au tribunal de première instance de Cotonou par les intéressés, le problème aboutit,après plusieurs décisions de justice, à l’Arrêt 001/11 du 06 Janvier 2011 qui fait ressortir le jugement numéro 141/09 -4èmeC Civ. /09 du 03 décembre 2009  qui a  été rendu, et lui a demandé en tant que président de l’Eglise, et à l’ancien Pétro Dayalor, le président du Conseil des Sages, de convoquer un conseil général aux fins de régler la crise.Ce conseil général a été organisé le 24 septembre 2011 dans la paroisse d’Azovè-centre, en exécution de l’arrêt. Après plusieurs tentatives vaines de les ramener à la raison, les déserteurs seront finalement considérés comme démissionnaires le 20 décembre 2012, lors du conseil général ordinaire tenu au sein de la paroisse de Klouékanmè-centre, qui a pourvu à leurs postes vacants et demandé, au  titre des recommandations, que l’enregistrement soit fait au Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes. Le récépissé N° 2013/03/MISPC/DC/SG/DGAIC/SCC-ASSOC/SA, au cœur de la polémique actuelle est alors délivré par le ministre Dègla, qui le confirmera ensuite par son acte portant le N°0519/MISPC/SGM/DGAI/SP-C.Les choses en étaient là quand survint cette décision décriée du ministre Houessou. Inquiet des conséquences qui pourraient découler de la  situation ainsi créée, l’Apôtre Jean-Paul Kohoundo a décidé de prendre à témoins l’opinion publique nationale et internationale sur « ces faits qui risqueraient d’incendier la maison de Dieu de l’Eglise de Pentecôte de la Foi. »

 Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

5 thoughts on “Crise à l’Église Pentecôte de la Foi: L’Apôtre Jean-Paul Kohoundo dénonce les “manœuvres” du ministre François Houessou

  1. Samedi

    Ce ministre est un aveugle constitutionnel, un ennemi de la loi, dans ce dossier il a pris la position du Juge ou du procureur. Il a pris le contre pied. YAYI S’EST ENTOURE D’UN AVEUGLE. Je maitrise très bien ce dossier, quiconque veut les preuve peut me les demander.
    Après avoir pris de l’argent avec son DC, HOUSSOU a dénigré notre justice,

  2. Samedi

    HOUSSOU FRANCOIS qui devrait veiller à l’application de la loi est aller montrer aux Peuples béninois dans cette affaires qu’il faut laisser de coter laA MARCHE

  3. Elmer

    HOUSSOU FRANCOIS est garant du désordre public. Cette crise qui continue de secouer cette Eglise a pour auteur François HOUESSOU. S’il avait obté pour le respect de l’ordre public, des décisions de justice, cette crise serait conjuguée depuis au passé. Je vous assure que ce désordere public qu’il veut semer dans la maison de Dieu lui ferait les frais.
    Je maîtrise bien avec preuves ce dossier. Le president YAYI n’a qu’à lui demander de respecter les décision de Justice; il est tellement médiocre, il traîne sur son dos d’autres dossiers. Un jour, il quittera et subira les désordres qu’il a créés.
    C’est Mr KOHOUNDO qui a raison sur l’autre partie, des décisions de justice l’ont dit et que les JAKOU devaient être ramener à l’ordre. Le Ministère de l’Intérieur n’est pas au desssus des institution de la républiques, que François HOIUESSOU le sache et se corrige rapidement afin que la paix s’installe dans la maison de Dieu.
    Mr ALOKPO est vomi par les confessions religieuses de par ses comportements diaboliques; noirs, aveugles. ALOKPO n’est pas Chrétien car il est ennemi de la vérité alors que Dieu=Vérité
    François HOUESSOU n’a qu’à revoir sa copie vis-à-vis de cette Eglise qui continue d’être secouée par l’aile de JAKOU qui a pour appui ce ministre initiateur du désordre public.

  4. DOMETO

    Tu as raison Elmer, moi je suis Fidèle de ladite Eglise très proche du secrétariat et des deux camps. HOUSSOU FRANCOIS a déraillé excessivement et a mis à terre notre Justice, lui qui devait veiller au respect des décisions. Certainement il est allaité par les muettes oui, il a mangé quelque chose qui l’a forcé à agir contre les décisions de nos juridictions. Oui, HOUSSOU FRANCOIS est garant du désordre public. Cette crise qui continue de secouer cette Eglise a pour auteur François HOUESSOU. S’il avait opté pour le respect de l’ordre public, des décisions de justice, cette crise serait conjuguée depuis au passé. Je vous assure que ce désordre public qu’il veut semer dans la maison de Dieu lui ferait les frais.
    Je maîtrise bien avec preuves ce dossier. Le president YAYI n’a qu’à lui demander de respecter les décision de Justice; il est tellement médiocre, il traîne sur son dos d’autres dossiers. Un jour, il quittera et subira les désordres qu’il a créés ou carrément le limoger.
    Oui c’est vrai Elmer, C’est Mr KOHOUNDO qui a raison sur l’autre partie, des décisions de justice l’ont dit et que les JAKOU devaient être ramener à l’ordre. Moi aussi j’ai des pièces convaincantes. Le Ministère de l’Intérieur n’est pas au dessus des institution de la républiques, qu’il se corrige rapidement afin que la paix s’installe dans la maison de Dieu.Pour cela, qu’il demande le respect des décisions de justice et si quelqu’un n’est pas d’accord qu’il le manifeste par voie légale (Justice). Toi tu parles de ALOKPO Michel vêtu de la peau du mouton alors qu’il est loup, il est l’un des destructeurs cette Eglise, ALOKPO n’est pas Chrétien car il est ennemi de la vérité alors que Dieu=Vérité
    François HOUESSOU qui est l’auteur de cette crise actuelle par son désordre organisé avec ALOKPO et son DC.

  5. NBK

    Moi, cette crise commence vraiment par me souler, surtout quand je pense que c’est juste parce que certains ont peur ou par pure cupidité ont voulu effacer, railler le nom du Feu Barthélémy NATO des statuts de l’église sous prétexte que plus tard ses enfants réclameraient l’église comme étant leur héritage. Mais, est ce que l’église appartient à quelqu’un???. je pensais qu’il est écrit dans la Bible et c’est Christ qui parle “Je bâtirai mon Église et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Elle” !! Ce qui est encore plus étonnant, c’est qu’aucun des enfants du feu Barthélémy NATO n’est membre de ladite église!
    KOHONDO se plein, mais si lui et ses acolytes n’avait pas voulu faire disparaître le nom NATO de l’existence de l’église il n’y aurait pas de crise. Vous vous rendez compte que depuis 2008 que dure cette crise, les pasteurs n’ont plus de salaire!!!! Comme le dit la Bible, nous somme vraiment dans les derniers temps où il y aura plein de faux prophètes!!!
    Pendant qu’ils se chamaillent, est ce qu’ils se soucient encore des âme qui sont en perdition???
    Mais je trouve vraiment dommage que nous nous réclamions chrétien avec une telle dose de cupidité!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page