.
.

Le triomphe de la vérité

.

Présentation des élus consulaires de la 5ème mandature: L’équipe Satchivi décolle pour moderniser la Ccib


Vues : 5

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa prise de service du nouveau bureau de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), des 13 commissions, des représentations régionales et du bureau du Centre d’arbitrage de médiation et de conciliation (Camec) est effective. C’était hier, mardi 04 février, à la place des fêtes de Saint Charbel à Akpakpa. Devant des membres du corps diplomatique, les présidents d’institutions, des ministres, députés, opérateurs économiques, parents et amis, le secrétaire général de la chambre, Hyppolite Koukou  a exprimé sa fierté face à la réussite des élections ayant porté  à la tête de la Ccib, Jean-Baptiste Satchivi. Président de la commission transitoire depuis le 11 décembre 2011, Pierre Zocli d’Alcantara a fait le point des différentes activités qu’il a eues à mener à la tête de l’institution consulaire. A cette occasion, il a prodigué quelques conseils au  président entrant, Jean-Baptiste Satchivi et à son équipe. Pour le nouveau locataire de la Ccib qui mesure l’ampleur de la tâche qui l’attend, « est venu le temps de l’action collective ». Ce faisant, il a invité tous les élus consulaires à apporter leur pierre à l’édifice. Car, dira-t-il, « nos défis sont nombreux,  et nous devons savoir que nous  sommes des créateurs d’emplois qui devront sauver le Bénin ». En s’exprimant en ces termes, le président directeur général du Groupe Agrisatch a appelé les opérateurs économiques à œuvrer pour un partenariat gagnant-gagnant en mesure de booster l’économie nationale. Mieux, renforcer la qualité du climat d’affaire dans la sous région et le monde. Pour lui, le Bénin a du génie et du potentiel  et, par conséquent, peut contribuer à l’amélioration du taux de croissance du Bénin. Plaçant son mandat de cinq ans (2014-2019) sous le signe de « l’unité pour une réussite commune », Jean-Baptiste Satchivi entend œuvrer au renforcement des régions économiques, la promotion des femmes et des jeunes dans les affaires, l’élargissement des apports économiques pour tous les acteurs de la chambre, et surtout l’organisation des états généraux du secteur privée.
La ministre Azaria rend grâce à Boni Yayi

Aujourd’hui, l’actrice principale de ce dénouement, la ministre du commerce, Naomie Azaria  a remercié Dieu le Père qui a su lui donner le courage de réussir  ce scrutin ; un défi pour le gouvernement de Boni Yayi II.  Elle a révélé que l’arrivée du nouveau bureau appelle à un bilan pour revoir l’orientation à donner  à la chambre. En les exhortant au renforcement du Partenariat public-privé, Naomie Azaria a rassuré de la disponibilité  du gouvernement et de son ministère à accompagner  l’actuelle équipe dans la réussite de sa mission.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page