.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement de Microcrédit aux Plus Pauvres nouvelle formule: Boni Yayi respecte sa promesse vis-à-vis des femmes


Vues : 22

DSC_0213La promesse est une dette. C’est l’exemple que le chef de l’Etat, Boni Yayi et la ministre en charge de la micro finance, de l’emploi des jeunes et des femmes, Françoise Assogba, ont donné à travers la concrétisation du programme de Micro crédit aux plus pauvres (Mcpp). C’était le samedi 1er février sur l’esplanade du stade de l’amitié de Cotonou. La mobilisation était très forte du côté des femmes bénéficiaires de microcrédit. Se faisant la porte-parole des bénéficiaires, Bibata Rouga n’a pas tari d’éloges et de reconnaissance pour les bienfaits de ce programme. Point n’est besoin d’attendre qui que ce soit pour satisfaire aux besoins du foyer et assurer les petites dépenses en faveur des enfants avec l’avènement du Mcpp. Dans son intervention, la ministre Assogba a indiqué que cette innovation est le fruit des évaluations périodiques du programme. Ces évaluations annuelles ont révélé quelques faiblesses relatives surtout à la gestion des risques liés à l’activité de micro finance. Ces risques relèvent de l’invalidité et surtout de la maladie ou du décès des bénéficiaires. Ainsi donc, sur l’initiative du chef de l’Etat, les différents acteurs réunis au sein du Fonds national de la micro finance ont réfléchi sur la situation. C’est ainsi que le nouveau programme du Mcpp a vu le jour dans sa version améliorée avec pour spécificité le produit appelé micro-assurance vie. Le principe est simple, selon les explications de la ministre. Les crédits sont octroyés suivant deux cycles comme d’habitude, seulement que les dotations ont été revues à la hausse de 30.000 à 50.000 et de 50.000 à 100.000 francs cfa. Pour illustration, la femme qui bénéficie de 50.000F n’aura à rembourser que 52.000F au bout de 6 mois, soit un taux de 4% l’an. Le montant de la micro-assurance vie est de 995 F pour les bénéficiaires de 50.000 et de 1995 F pour celles de 100.000 francs.

Des avantages de la micro-assurance vie

En plus de permettre aux femmes rurales d’accéder aux services d’assurance sans d’autres formes de contraintes, la micro-assurance vie permet aux femmes bénéficiaires du Mcpp nouvelle formule d’être assistées au moment des épreuves et de sécuriser, par voie de conséquence, leurs fonds de commerce afin qu’elles ne puisent pas dans ces fonds pour des cérémonies, comme c’est le cas souvent. Pour le décès du conjoint, par exemple, la femme bénéficie de 40.000 francs d’assurance. Quand c’est un enfant, l’assurance lui verse 20.000 francs. Il faut souligner que le Mcpp nouvelle formule, avec ses produits innovants, est d’office accessible à toutes les femmes aussi bien nouvelles adhérentes qu’aux anciennes bénéficiaires tant qu’elles ne sont pas encore rentrées dans le portefeuille des Systèmes financiers décentralisés (Sfd) partenaires du Fnm.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page