.
.

Le triomphe de la vérité

.

Inauguration de trois modules de classes à Zoukou: L’ONG SONAFA-SHORNDOF au chevet des plus défavorisés


Vues : 1

HlanhonouAméliorer les conditions d’éducation des enfants, surtout en milieu rural. Tel est le crédo de l’ong allemande SONAFA-SHORNDOF quia doté les écoliers de Zoukou de 09 salles de classes dans trois différents villages.

Dohouè, Hlanhonou et Attoungon sont les trois villages qui ont bénéficié, chacun, d’un module de trois classes. Construits en mai 2013 et déjà intégrés par les apprenants, ces modules de classes ont été inaugurés, le vendredi 24 janvier. Accompagnés, pour la circonstance, de David ZinsouTowèdjè, le maire de la commune de Zogbodomey et du chef d’arrondissement de Zoukou, le président de cette ong,le Docteur WèkènonTokponto Mensah et ses collaborateurs ont été accueillis avec joie et ferveur. A l’école primaire publique de Dohouè, plusieurs allocutions ont témoigné de la gratitude des populations. Conscients que ce module de classe leur permettra d’apprendre dans de meilleures conditions, Aboubacar Awao, au nom de ses camarades, a exhorté les autorités communales à équiper les salles de classes. « On ne peut jamais avoir deux cœurs dans un même gibier », a poursuivi Jean Marie Savassi, un des directeurs d’écoles. Les doléances n’étant pas tombées dans les oreilles de sourd, David ZinsouTowèdjèa promis les prendre à bras le corps. Il a souhaité aux donateurs assez de moyens pour d’autres réalisations. Car, « ce travail ne relève plus du gouvernement mais des ONG », a-t-il laissé entendre. Prenant la parole, Wèkènon Mensah a d’abord justifié l’absence de la vice-présidente qui, quelques mois plus tôt, a été victime d’un accident de la circulation. Il a remercié la population pour songeste de gratitude puis confié l’entretien des infrastructures aux autorités communales. Des tenues traditionnelles à l’image de celles des rois d’Abomey lui ont été offertes, une séquence suivie de sa nomination au titre de DAH TOKPONTO.Après Dohouè, cap a été, ensuite, mis sur l’EPP Hlanhonou B. Ici, un deuxième module a été inauguré. Son directeur,Simplice Capo-Chichi a promis en faire un bon usage et a convié les autorités communales à l’équiper et le doter de latrines. Cette même doléance a été faite par Carine Agassounon, porte-parole des élèves de l’EPP Attoungon. Comme à Dohouè, le message du maire et du président de l’ong a été le même.

36 millions de f Cfa

C’est la somme investie dans la réalisation de ces trois modules de classes. Ces fonds proviennent, renseigne-t-on, de la collecte faite par des citoyens allemands qui ont opté pour le développement dans le monde de l’éducation. C’est donc une ONG qui fonctionne par bénévolat et qui réserve d’autres activités pour 2014. Trois autres villages ont déjà été ciblés et les travaux démarreront d’ici peu. Un exemple à suivre par les organisations non gouvernementales béninoises.

Rastel DAN (stag)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page