.
.

Le triomphe de la vérité

.

Encadrement technique des Ecureuils: Le Duo Gomez-Tchomogo, la solution idéale


Vues : 0

Wabi GomezEn dix ans, le Bénin a tenté tous les coups pour son encadrement technique. Avec la situation actuelle, des techniciens locaux règleraient beaucoup de problèmes pour le bonheur du sport roi béninois.
Wabi Gomez et Oumar Tchomogo à la tête du Onze national. C’est la solution qui n’a l’air de rien, mais qui, à tout point de vue, constitue l’idéale  pour l’encadrement technique du Onze national. En effet, primo, le coach Wabi Gomez est le premier technicien béninois à qualifier son pays pour une Can en 2008. Il a l’étoffe des grands coaches faut après avoir entrainé des clubs prestigieux aussi bien en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Bénin qu’au Togo. Secundo, lors de la qualification en 2008, la plupart des éléments qu’il avait utilisés pour venir à bout de ses adversaires sont toujours en équipe nationale. Ces joueurs, dont le capitaine Stéphane Sessègnon, lui font allégeance. Tercio, le choisir ne coûterait pas autant au trésor public que ces « Sorciers blancs » qui sont toujours à la recherche du cash avant de poser leurs valises mais toujours prêts à sauter dans le premier avion quand ça ne tourne pas rond. Un technicien local va mettre sa fibre patriotique en jeu et voudra travailler, d’abord, avant de réclamer ce qu’on lui doit. Le cas de Stephen Keshi avec les Super Eagles du Nigéria est encore vivace dans les esprits.

Tchomogo comme adjoint
Depuis un certain temps, l’ancien international et capitaine de la sélection béninoise a gravi les échelons jusqu’à se retrouver comme entraineur principal intérimaire. Il a fait ses preuves après le départ de Manuel Amoros de la tête de la sélection nationale. Il a fait un nul mémorable face au Mali (double demi-finaliste de la Can 2012 et 2013) après avoir battu le Rwanda 2-0 à Porto-Novo. Si c’est très tôt de le couvrir de lauriers, les statistiques témoignent de ce que, là où un Blanc a échoué, lui, jeune technicien, sans expérience, a réussi. Wabi Gomez n’est plus à présenter. Il a le bagage qu’il faut. Il est expérimenté, charismatique et appliqué dans son travail. Oumar Tchomogo est, de tous les joueurs de ces dernières années, celui qui a, le plus, côtoyé l’écurie des Ecureuils. Ces deux entraineurs locaux, ensemble, constituent un alliage de rêve pour le football béninois.   Ensemble, ce duo trouvera les solutions aux problèmes dont souffrent le Onze national aussi bien sur le terrain qu’en dehors.

José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page