.
.

Le triomphe de la vérité

.

12ème édition du festival du film de Ouidah ‘’Quintessence’’: Cinq (05) jours d’immersion dans le monde cinématographique


Vues : 4

L’Institut régional de santé publique (IRSP) de Ouidah a abrité avant-hier, lundi 13 janvier 2014, la cérémonie de clôture du festival du film de Ouidah, ‘’Quintessence’’. Plusieurs prix ont été décernés, dont le prix Konrad Adenauer attribué au film intitulé ‘’Rebelle’’. Le délégué général du festival est Jean Odoutan.
‘’Quintessence’’ 2014 a connu son épilogue sur une note de satisfaction.   C’est, pour le moins, ce qui est à retenir de tout ce qui s’est passé, du 09 au 13 Janvier dernier à Ouidah.  C’est cinq jours d’effervescences cinématographiques qui se sont soldées lundi par une soirée de remise de palme. L’objectif du festival est, d’abord, de promouvoir des talents, puis, par la suite, d’aiguiser l’appétit des cinéphiles. Ainsi, cette 12ème édition  a servi de cadre pour la formation de jeunes gens prêts à faire carrière dans le cinéma  et à se rendre aptes pour critiquer les productions cinématographiques. Et là, pour ce qui concerne la formation des critiques, la cible visée était, en majorité, les journalistes culturels. C’est alors, qu’au cours de la soirée consacrée à la cérémonie de remise des prix aux lauréats, une restitution, dans chaque catégorie de formation, a été faite.  Selon les formateurs, le résultat obtenu à la fin des formations, pour le compte de cette année, a été probant. Et la délivrance des palmes aux films méritants s’en est suivie. Au total, plus de quatre-vingt-dix (90) films, toutes catégories confondues, ont été enregistrés pour la compétition. Dans la catégorie des longs métrages, c’est  ‘’Yam Dam’’ réalisé par Vivian Goffette qui a décroché le grand prix du festival, le Python Royal. Il est suivi du film intitulé ‘’Rebelle’’ réalisé par Kim Nguyen qui a reçu le prix du scénario original, le Python à tête noire. Les mentions spéciales ont été décernées, dans la même catégorie, aux films ‘’Koan de printemps’’, ‘’Dames de couleurs’’, respectivement réalisés par Lou Ma Ho et Patricia Gérimont. Dans la catégorie Documentaire, ‘’Les jumeaux maudits’’ de Philippe Rostan s’est imposé et a reçu le prix Python Papou et ‘’Sous l’arbre à palabre’’ de Claire Savary s’est contenté de la mention spéciale. Pour le compte de la catégorie court métrage, ‘’Nous n’irons pas mourir’’ de Jean Berthier est venu en tête en remportant le Python Pygmée  et ‘’Dialemie’’ de Nadine Otsobogo a reçu la mention spéciale du Jury. ‘’La maison de poussière’’ de Jean-Claude Rozec, c’est le film d’animation qui a décroché le prix Python Tapis.  Le prix Python à lèvre blanche de la section ‘’Demain c’est aujourd’hui’’ a été remporté par le film ‘’Mon retour au pays’’ de Moussa Amadou. Quant à la section ‘’La Normandie et le monde s’invite à Ouidah’’, son prix, Le Python vert normand a été décerné au film ‘’Jurasiscos’’ de Miguel Rodriguez. Et enfin, Nadine Otsobogo revient avec ‘’Dialemie’’ pour s’adjuger le Python de Children, le prix du public.  Rappelons qu’au cours du festival des projections gratuites ont été offertes au public dans quatre grandes villes, à savoir, Cotonou, Parakou, Porto Novo et Ouidah. Pour le point, on peut noter, avec amertume, qu’au classement, le Bénin ne figure pas en bonne place et ceci est un message fort lancé aux acteurs du cinéma béninois pour les prochaines éditions de ‘’Quintessence’’.

Teddy GANDIGBE

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page