.
.

Le triomphe de la vérité

.

Nouvelle saison sportive au Bénin: Quelques responsables sacrifient à la tradition et souhaitent le meilleur pour 2014


Vues : 1

2014 ! Nouvelle année ! Nouvelle saison ! Nouveaux défis ! Les responsables en charge du sport, à divers niveaux, le savent. Sacrifiant à la tradition de présentation des vœux à l’entame de l’année nouvelle, ils n’ont pas manqué de revenir sur quelques uns de ces défis. Votre journal est allé à la rencontre de certains parmi eux qui disent leurs souhaits pour 2014.

Ali YaroAli Yaro, secrétaire général du CNOSB

«…La compréhension, la tolérance sont les gages de l’atteinte de meilleurs résultats »

 « Je souhaite mes vœux de bonne santé à tout le peuple béninois, plus précisément au public sportif pourquoi pas, à tous les volleyeurs. Je souhaite que 2014 soit une année de succès, de paix au sein des associations et fédérations sportives. J’invite tous les acteurs à la compréhension, à la tolérance qui sont gages d’atteinte de meilleurs résultats. Au sein du mouvement sportif, nous avons besoin que les responsables fédéraux se mettent vraiment à l’œuvre. Quand on jette un regard sur la fin de 2013, on constate que plusieurs fédérations sportives ont renouvelé leurs instances dirigeantes. De là, 2014 se présente comme une année de défis à tous ces nouveaux bureaux qui ont été installés. Il faut qu’ils travaillent de sorte que le Bénin soit bien représenté avec beaucoup de sacres au plan international cette année. »

AMADOU MADJIDOU, Directeur des sports d’élite au Mjsl

«Que notre pays rayonne au plan sportif à l’échelle internationale »AMADOU MADJIDOU

« Je fais un clin d’œil à toutes les fédérations sportives et à tous les acteurs du mouvement sportif. Je souhaite que cette année 2014 nous amène un peu plus de visibilité dans toutes les actions que nous allons mener. Je souhaite également que les performances suivent dans les compétitions auxquelles nous allons prendre part afin que notre pays rayonne au plan sportif à l’échelle régionale, continentale et mondiale. En 2013, nous avons connu un certain nombre de déboires avec les fédérations Ce qui a, sans doute, baissé les performances. Donc, que cette année, les uns et les autres fassent de l’évolution des disciplines une priorité et laissent de côté les intérêts personnels. »

EL FAROUK SOUMANOU du FNDAJSLEL FAROUK SOUMANOU

« Une année riche en émotions sportives »

« Mes vœux, pour cette nouvelle année, sont ceux de paix, de santé, de bonheur et de joie à tout le peuple béninois, en particulier, les sportifs et les autorités sportives. Je n’oublie pas les supporters, les athlètes et les journalistes sportifs. Que cette année soit, pour eux, riche en émotions à travers le gain de plusieurs médailles et la qualification de nos équipes aux compétitions à l’international. Pour les activités du Fonds que je dirige, je souhaite pleins succès et beaucoup de réussite surtout dans l’organisation de notre activité phare qui est la nuit des oscars et qui sera à sa 5ème édition. Les autres défis que nous avons, sont l’organisation du Festival national du sport (Fesnas), l’accompagnement du gouvernement dans la politique de l’entreprenariat des jeunes et la mise en place d’un programme d’investissement qui consistera à construire des infrastructures sportives dans certaines communes déshéritées. Ce sera placé sous le programme intitulé ‘’Une commune, une infrastructure’’. »

CHARLEMAGNE LOKOSSOU, président de la fédération béninoise de Karaté

« Le karaté béninois a trois chantiers importants »

«A la famille du karaté béninois, je voudrais dire tous mes vœux de bonne santé, de paix et d’engagement. Que cette année soit le couronnement de plusieurs activités. A notre niveau, nous avons trois chantiers que nous aimerions voir se terminer en beauté. Il s’agit, vu que les années paires sont consacrées aux seniors et aux catégories d’âge, les plus élevées des championnats nationaux qui seront organisés avec quelques innovations dans ces catégories, la coupe du Bénin et la participation aux compétitions zonales et internationales dont le championnat d’Afrique qui aura lieu au Sénégal et le championnat mondial qui va se dérouler en Allemagne. Le raffermissement des structures et le développement institutionnel de notre fédération sont les autres points qui seront aussi abordés au cours de cette année. Ainsi, nos textes seront toilettés et les instances dirigeantes de notre fédération seront réorganisées avec la mise en place d’un nouveau comité exécutif ».

FRANCOIS KOUYAMI, Président de la Fédération béninoise de TAEKWONDOFRANCOIS KOUYAMI

«…Que notre sport, en général, récolte les fruits des efforts fournis »

« Pour la fédération que j’ai l’honneur de diriger, je souhaite mes sincères vœux de paix, de collaboration, et surtout de compréhension entre les membres pour que notre taekwondo connaisse des jours meilleurs. Je souhaite que notre sport, en général, récolte les fruits des efforts fournis les années antérieures. Mais, tout cela ne peut se faire que lorsque tous les acteurs du sport s’acceptent et acceptent de travailler la main dans la main. Comme ambitions pour l’année nouvelle, laissez-moi vous dire que nous sommes inscrits pour l’Open de Ouagadougou. Mais, avant cela, nous organiserons des formations au profit des nos entraineurs et des arbitres. Nous avons également plusieurs compétitions que nous allons organiser pour le compte de cette année. Elles mettront en opposition les départements afin que nous puissions sélectionner les meilleurs qui vont constituer les équipes nationales. Nous aurons les championnats en bonne et dû forme, la coupe du Bénin. En dehors de tout cela, nous allons nous intéresser aussi au milieu scolaire dans lequel nous voudrions faire rentrer le taekwondo ».

Alex Paraiso, président de la Fédération Béninoise de basketballAlex Paraiso

« Les défis qui nous attendent sont énormes »

« Je formule mes meilleurs vœux à tout le peuple béninois sans oublier le chef de l’Etat, le ministre des sports et tous les responsables en charge du sport. Aux acteurs du basketball béninois, je voudrais souhaiter une année paisible et beaucoup de santé. Car, les défis qui nous attendent sont énormes. Le championnat a démarré par les phases départementales et va se poursuivre avec les phases nationales dans chaque catégorie. Ces phases finales se tiendront à Dassa, Bassila, et à Cotonou pour la catégorie sénior. Au plan international, nous allons abriter les éliminatoires juniors Hommes et Dames de la zone 3 de la coupe d’Afrique, ensuite nous irons à Lomé pour les éliminatoires seniors Homme et Dames. J’invite alors les uns et les autres à beaucoup de volonté pour pouvoir relever ces défis qui nous attendent ».

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page