.
.

Le triomphe de la vérité

.

Présentation de vœux de l’Alliance ABT: La Lépi est la priorité numéro 1 en 2014, selon Bio Tchané


Vues : 1

AIMDHK_0361« Nous invitons le Gouvernement à mettre à la disposition du COS LEPI, les moyens nécessaires afin de lui permettre de respecter le calendrier qu’il s’est lui-même fixé ». L’appel d’Abdoulaye Bio Tchané ne peut être plus clair. Intervenant ce samedi 04 janvier 2014 lors de la cérémonie de présentation des membres de son alliance, il n’a pas hésité à demander au gouvernement de faire la preuve de sa bonne foi en donnant les moyens à la structure en charge de la correction de la liste électorale informatisée. Ce samedi, étaient réunis au siège de l’alliance, à Cotonou, ses principaux responsables dont le Président Abdoulaye Bio Tchané, lui-même, les responsables des sections départementales et locales. Au prime abord, c’est le porte-parole de l’Alliance, Oswald Homéky qui a présenté les vœux du groupe au président et à sa famille. « Malgré le vent de la transhumance et la tempête des intimidations dont nous sommes victimes, notre famille politique, à l’instar du baobab qui la symbolise, n’a pas tremblé », a-t-il affirmé. Quant à la représentante des femmes, Oualiath Wabi, elle a demandé l’ouverture de l’Alliance à tous les courants et sensibilités œuvrant pour le développement du pays. Le président Bio Tchané, en livrant son message, n’a pas manqué de souligner les tensions que traverse le pays actuellement : « Le rejet du budget de l’Etat, exercice 2014 par l’Assemblée nationale et l’ordonnance prise par le Chef de l’Etat pour son exécution, le non de la commission des lois à recevoir le projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990, la restriction des libertés fondamentales garanties par la constitution et les répressions brutales et sanglantes des étudiants de Parakou et des travailleurs à Cotonou sont quelques éléments qui traduisent cette tension », a-t-il affirmé. Pour Abdoulaye Bio Tchané, la priorité des priorités pour 2014 reste la correction de la LEPI. Si le gouvernement veut montrer la preuve de son engagement, il doit donner les moyens qu’il faut au COS-LEPI pour que la liste électorale se fasse en vue de la tenue effective des élections communales et locales cette année, a-t-il laissé entendre. Mais, il s’est aussi appesanti sur les difficultés économiques. Abdoulaye Bio Tchané a notamment indiqué qu’elles se sont aggravées du fait de la mauvaise gouvernance et de la corruption, la dégradation de l’environnement des affaires, la baisse des rendements du coton, l’affaiblissement du pouvoir d’achat des populations et la cherté des prix des denrées de première nécessité. « La situation détériorée des banques en cette fin d’année pose le diagnostic vital pour certaines d’entre elles », a-t-il dit. Face à tout cela, l’ancien ministre des finances a réitéré l’urgence d’une conférence économique véritable. Il a mis l’accent sur la nécessité des réformes pour enrayer les fléaux comme le chômage qu’engendre la crise actuelle. « La réponse à ces déséquilibres sociaux, a-t-il poursuivi, commence par une croissance plus forte et plus inclusive. Celle-ci doit être renforcée par une véritable politique sociale qui fait de l’emploi des jeunes une priorité et qui cible, par ailleurs, les couches les plus vulnérables ».

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page