.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse de doctorat en médecine: Cédric Sègnon Agognon décroche la mention « Très honorable »


Vues : 5

 DSCI0266Après sept années d’études approfondies en médecine, le chercheur Agognon Sègnon Cédric Ildevert a soutenu avec brio sa thèse de doctorat en médecine. La qualité de sa recherche et la pertinence du sujet abordé, lui ont valu la mention très honorable avec félicitation du jury présidé par le Professeur titulaire Karl Augustin Agossou-Voyeme.

L’impétrant Agognon Sègnon Cédric Ildevert peut désormais se prévaloir du titre de Docteur en médecine. ‘’Profil épidémiologique clinique et thérapeutique du pied diabétique au CHD-B’’, c’est le thème de la thèse en médecine qu’il a soutenue brillamment la lundi 13 décembre 2013 à l’université de Parakou. Devant un jury composé d’éminents professeurs, à savoir : Karl Augustin Agossou-Voyeme, François Djrolo et Rachid Sani, le chercheur a défendu avec brio le résultat de ses recherches. Il s’agissait, en effet, pour Cédric Agognon de plancher sur un cas spécifique de manifestation du syndrome de diabète, sans toute fois occulter le volet diabétique, faisant des suggestions qui contribueront à une prévention et à une meilleure prise en charge des ulcérations du pied diabétique au CHD-B. Pour le chercheur, « la complication dégénérative du diabète sucré, le pied diabétique est un syndrome associant à des degrés divers, une neuropathie et une artériopathie qui aboutissent soit, à une déformation, à une ulcération ou à une gangrène du pied. Sa prévalence varie d’un pays à un autre ; les études africaines ont rapporté les taux les plus élevés. Il serait de 16,66% parmi les diabétiques suivis au CNHU/Hubert Koutoukou Maga à Cotonou en 2006. C’est un véritable problème de santé publique car il est responsable d’un grand nombre d’amputation ». Pour prévenir le mal, le chercheur  a suggéré   de faire la glycémie au moins une fois par an afin d’éviter un diagnostic tardif du diabète, d’avoir une bonne hygiène des pieds afin de prévenir d’éventuelles lésions qui pourront par la suite se compliquer, de faire un auto-examen quotidien des pieds et consulter le plus tôt possible un médecin dès l’apparition d’une lésion quelconque au pied et dans d’autres parties du corps. À l’issue de cette présentation, la thèse de Sègnon Cédric Ildevert Agognon a été acceptée avec une mention très honorable plus félicitation du jury. L’intéressé a été renvoyé à l’exercice de ses fonctions de médecin conformément au serment d’Hippocrate qu’il venait de prêter.

Teddy GANDIGBE

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page