.
.

Le triomphe de la vérité

.

Elections à la Chambre des métiers du Bénin: Les garagistes professionnels interpellent le ministre de l’artisanat


Vues : 3

Sans titre-1Le bureau exécutif national de l’Union des Garagistes Professionnels du Bénin (UGPB) a adressé une lettre ouverte d’opposition à l’organisation de l’élection à la chambre des métiers qui s’est tenue il y a quelques jours au ministère de la Culture, de l’Artisanat et du tourisme. Il s’agit, en effet, pour les garagistes professionnels, de décrier la manière clandestine et persistante avec laquelle l’élection à la chambre des métiers s’organise chaque année. Ils ont dénoncé la marginalisation dont ils sont victimes et ont décidé de manifester, de manière pacifique, pour faire comprendre à l’autorité que ‘’le général sans troupe’’ qu’il craint ne pèse rien dans la corporation des garagistes au Bénin. A les lire, ces garagistes professionnels pensent qu’il est temps que le ministère cesse de nommer des amateurs à la tête des professionnels.

Lire l’intégralité de leur lettre.

Cotonou, le 17 Décembre 2013
A
Son Excellence Monsieur le Ministre de la
Culture de l’Artisanat et du Tourisme
N/Réf : PDTH/PDT/SA/0085-UGPB-2013

Objet : Opposition à l’organisation de l’élection
des chambres de métiers.

Excellence Monsieur le Ministre,
Le bureau exécutif national de l’Union des Garagistes Professionnels du Bénin (UGPB) vient part la présente lettre vous annoncer notre opposition à  la manière clandestine dans laquelle l’élection de la chambre des métiers s’organise encore cette année.
Excellence Monsieur le Ministre, l’erreur est humaine ; mais persister dans l’erreur constitue un grand péché intolérable par la société. Qu’il vous souvienne que courant 2008 qu’a eu lieu l’organisation de la toute première élection de la chambre des métiers au Bénin, le syndicat des garagistes dont nous appartenions dans le temps avait dénoncé les irrégularités liées à l’organisation de ladite élection. Vos prédécesseurs avaient reconnu le déficit de communication qui avait entaché l’organisation des élections de 2008. Cette année encore, vous recommencez les mêmes choses mais avec une nouvelle méthode. Ce fameux syndicat qui a trainé le ministère de l’artisanat devant la cour suprême a été informé de ces élections. Mais  l’UGPB qui a été créé avec l’approbation de votre ministère dans le temps,  qui a démontré à vos prédécesseurs à plusieurs reprises ses capacités en matière de leadership et qui a d’ailleurs invité à toutes ses manifestations les cadres de votre ministère, n’a jamais été prise en compte dans vos activités et prise de décision. Excellence Monsieur le Ministre, comme vous le savez mieux que nous, le poids n’a de valeur que lorsqu’il est dans la balance ; nous allons à travers cette mascarade que vous avez mis en place, démontrer notre capacité de manière pacifique et vous allez comprendre que le général sans troupe que vous craignez ne pèse rien dans la corporation des garagistes au Bénin. Il est temps pour que le ministère de l’artisanat cesse de nommer des parvenus à l’artisanat par pressions conjoncturelles du chômage à la tête des passionnés professionnels de l’artisanat que nous sommes. Nous savons tous, tout ce qui se passait mais cette fois ci, nous sommes décidés à mettre de l’ordre dans ce secteur de l’artisanat pour le bonheur des artisans formés pour l’artisanat que nous sommes. Conformément aux dispositions du code de l’artisanat, les organisations professionnelles d’artisans jouent un grand rôle dans le développement de l’artisanat au Bénin. Et le code de l’artisanat a bel et bien reconnu la légitimité des organisations professionnelles d’artisans. Selon les cadres de votre ministère, Excellence Monsieur le Ministre, la politique de développement de l’artisanat est plus forte que la loi et ils se  basent sur cette politique de développement de l’artisanat qui n’est rien d’autre que leur propre inspiration et celle de quelques parvenus de l’artisanat qui se disent responsable des structures faitières mais malheureusement ne maitrisent rien de la réalité artisanale  pour imposer leur volonté à toute une corporation ignorant parfois la loi. Pour preuve ; l’article 16 du code de l’artisanat a sécurisé le secteur de l’artisanat aux professionnels de l’artisanat que nous sommes ; malheureusement, l’incapacité des cadres de votre  ministère a s’occuper de l’essentiel ouvre libre tribune aux expatriés qui ont pris d’assaut la corporation des garagistes sans d’autre forme de procédure. Le drame c’est que leur fuite de responsabilité face à la sérénité liée au respect du code de l’artisanat favorise le comportement désobligeant de ces expatriés vis à vis de nous les garagistes béninois. Le comble c’est que vos différents prédécesseurs et vous-même Excellence Monsieur le Ministre ne voient rien d’anormal en ce sens. Il est alors temps qu’on cesse de nommer des amateurs à la tête des professionnels que nous sommes. Car les moutons se promènent ensemble mais n’ont pas les mêmes prix. Pour preuve ; l’Etat béninois doit plus d’un milliard aux garagistes professionnels ; même votre ministère de tutelle qui est censé soutenir les garagistes, les équipés, comme il le fait aux autres artisans reste devoir 130 000 000 f CFA aux garagistes professionnels que nous sommes. C’est alors un défi que nous lançons ; il n’y a aucun corps de métier qui s’est sacrifié à l’Etat comme les garagistes professionnels que vous ignorez jusqu’ à ce point. Il est bien vrai que celui qui vit dans les bonnes grâces de l’Etat et celui qui aide cet Etat à atteindre ses objectifs n’ont pas les mêmes visions. Mais cette fois ci, le peuple béninois saura qui est qui et qui fait quoi au Bénin dans le domaine de l’artisanat. Il est temps pour que l’on cesse d’installer les structures faitières des artisans de manière à les manipuler à chaque échéance électorale.

Excellence Monsieur le Ministre,
Au regard de tout ce qui précède, nous vous tiendrons responsable devant le peuple béninois des désagréments que cela engendrerait au cas où vous n’allez pas prendre en compte nos observations relatives à ses élections que vous organisez de manière clandestine comme à vos habitudes.
Comptant sur votre disponibilité, recevez Excellence Monsieur le Ministre nos considérations.

Signé le président

Justin  HOUESSOU SONON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Elections à la Chambre des métiers du Bénin: Les garagistes professionnels interpellent le ministre de l’artisanat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page