.
.

Le triomphe de la vérité

.

Désinformation et l’intoxication autour de la règlementation N° 14 de l’UEMOA: Aké Natondé tient à l’application du poids et de la charge à l’essieu des véhicules


Vues : 1

Aké NatondéOn assiste depuis quelques jours à une agitation visant à opposer le ministre des Travaux publics et des Transports, Aké Natondé au Chef de l’Etat d’une part, et d’autre part, à Madame l’ambassadeur du Niger près la République du Bénin. Commanditée par des transporteurs tapis dans l’ombre, cette situation est source de manquements graves dans la démarche devant conduire à la gouvernance efficiente et efficace du secteur voulue par le ministre. En effet, le ministre des Travaux publics et des Transports a affiché sa détermination à mettre en application et ce, de manière effective le règlement N°14/2005/CM/UEMOA relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Une volonté qui tire sa source dans le communiqué conjoint signé avec la ministre de l’Economie maritime, des transports maritimes et des Infrastructures portuaires et mettant en garde les transporteurs réfractaires à la règlementation. Selon ce communiqué, des contrôles systématiques seront organisés à compter de Janvier 2014 et tout contrevenant aux prescriptions sera puni. Il n’en n’a pas fallu plus pour semer la panique dans les rangs des manipulateurs de l’opinion qui ont tôt fait de jeter l’opprobre sur la personne du ministre Aké Natondé et se sont donné le mot pour saboter les rapports de bon voisinage existant entre les républiques sœurs du Bénin et du Niger. Un vil dessein illustré par les imputations apparues dans la presse en début de week-end dernier et qui veulent faire croire que Madame l’ambassadeur du Niger près le Bénin serait de connivence avec le ministre pour faire autre chose que ce que dit le règlement N°14 de l’UEMOA. Ce qui ne laisse aucun doute quant au but visé par les auteurs de cette polémique : se faire passer pour  une victime afin de  détourner l’attention de ceux qui sont chargés de veiller à l’application des textes. L’ambassadeur du Niger près le Bénin, son excellence   Sandi SAHADI ABDOU, en sa  qualité ne saurait tenir des commentaires désobligeants sur la personne du Chef de l’Etat. Face à cette situation, la détermination du ministre Aké Natondé quant à l’application stricte des textes, dans le dialogue et la concertation,  avec rigueur et fermeté, pour le bien de tous, demeure inébranlable. En tout état de cause, les prix fixés de commun accord et sur la base desquels les parties se sont séparées jeudi dernier seront de mise jusqu’à la fin de l’année.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page