.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour un véritable développement au sein des communes du Bénin: CeFAL initie une formation pour les acteurs de la passation des marchés publics


Vues : 3

En ce dernier mois de l’année 2013, le Centre de Formation pour l’administration locale (CeFaL) organise, à l’intention de tous les acteurs communaux et municipaux impliqués dans la chaine de passation des marchés publics, une remise à niveau. A Parakou où ladite formation a débuté pour le compte des départements de l’Alibori et du Borgou, c’est le Directeur de Cabinet du Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT), et en même temps président du Conseil d’administration, Eugène Azatassou qui a lancé la formation.

Eu égard aux insuffisances notées lors des audits de FADeC et face aux exigences des nouveaux principes de l’OHADA, il était devenu indispensable de relever le niveau de connaissance des acteurs concernés et de les amener à se conformer dorénavant aux nouveaux principes en vigueur en la matière. C’est ce qui justifie la série de formation enclenchée et qui vise à relever le niveau des acteurs dans les communes du Bénin en prenant en compte les insuffisances notées par les inspecteurs lors des audits du FADeC et corriger, du coup, les dysfonctionnements et autres anomalies notées dans la procédure de passation des marchés publics.

C’est à cette mission que s’attèlera le CeFAL tout ce mois de décembre en initiant cette formation amorcée et qui déjà se déroule aussi bien à Parakou qu’à Bohicon. A l’hôtel ‘’Le Bonheur’’ de Parakou, les acteurs de la chaîne de passation des marchés des communes du Borgou et de l’Alibori sont, depuis le lundi 02 décembre 2013, en formation. Trois jours durant, ils auront à échanger sur les outils et les préoccupations essentielles pour mieux comprendre et mieux appliquer la procédure de passation des marchés en vue de mieux gérer les ressources qui deviennent de plus en plus rares au niveau des communes, a fait remarquer le Directeur Général du CeFAL, Théophile Robert Yarou.

Pour le Directeur de cabinet du MDGLAAT, Eugène Azatassou, cette formation préalablement programmée pour 2014, vient à point nommé. Car la question de la passation des marchés est une question de haute importance dans la mesure où il était devenu indispensable voire urgent de prendre en compte les insuffisances constatées dans les résultats des audits sur le FADeC et faire éviter à tous les acteurs concernés des erreurs.”La question de la passation des marchés, dans les communes à la base, si elle est mal traitée, peut banalement conduire à des blocages, au freinage du développement et même à des situations plus graves au niveau de ses acteurs dont la prison”, a affirmé le Directeur de Cabinet. En lançant la formation, il a exhorté les participants à en profiter pleinement pour se refaire un bon niveau dans la passation des marchés publics afin de rendre plus dynamique le développement dans les communes et pour le bonheur des populations.

Pendant les trois jours de remise à niveau, les participants venus des 14 communes des deux départements auront à renforcer leurs connaissances sur les principes et conditions de passation de marchés conformément aux nouveaux dispositifs de l’OHADA; les différents types de marchés; les modes de passation de marchés et le plan de passation; les procédures de passation de marchés par types de marchés; les acquisitions de fournitures et équipements; les travaux de génie civil.

 Hugues PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page