.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite du ministre français du développement au Bénin: Pascal Canfin et Arifari-Bako signent un document-cadre de partenariat vendredi prochain


Vues : 1

(L’ambassadeur Aniambossou met en œuvre la feuille de route de Yayi et Arifari-Bako)

Pascal CANFINLe vendredi 29 novembre prochain, trois ans après la dernière visite au Bénin d’un ministre français, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement, Pascal CANFIN effectuera une visite de travail au Bénin. Il procédera avec le ministre béninois des Affaires étrangères, le Professeur Arifari-Bako à la signature d’un nouveau document-cadre de partenariat. Il repose sur des enjeux structurants pour le Bénin, à savoir, la consolidation de l’Etat de droit qui implique un dynamique de lutte contre toutes les formes d’insécurité (publique, économique, judiciaire), la consolidation des besoins fondamentaux liés aux Objectifs du millénaire pour le développement, notamment, autour de l’Education, de la santé et l’appui aux investissements productifs. En initiant cette visite, le nouvel ambassadeur du Bénin en France, Jules-Armand ANIAMBOSSOU met ainsi en œuvre la feuille de route que le Docteur Boni YAYI et le chef de la diplomatie béninoise, le Professeur Arifari-Bako lui ont confié. En effet, dès sa prise de fonction en mai, dernier, cet ingénieur doublé d’un parcours d’énarque, dont la plupart des membres de promotion « Léopold Sédar Senghor » dirigent aujourd’hui les cabinets ministériels de l’équipe gouvernementale de Jean-Marc AYRAULT et François HOLLANDE, s’est mis à la tâche avec ardeur sur trois objectifs. il s’agit, pour lui, d’impulser efficacement les relations entre la France et le Bénin, dans une dynamique de “co-production”, comme il aime à le dire pour déboucher sur des projets concrets. Ensuite, réformer en interne le fonctionnement de la Chancellerie et en faire une administration ouverte, moderne et dynamique dont la gestion est axée sur les résultats avec des comptes équilibrés. Et enfin, être proche des Béninois de la diaspora, les motiver et les impliquer dans la dynamique de développement de leur pays.

Encadré

Cabales contre l’ambassadeur, malgré ses efforts

En dépit de ses efforts pour un engagement au service de son pays et de la diplomatie de développement, l’ambassadeur en tout début de mission, a fait l’objet d’une cabale médiatique, au point où sa cellule de communication a dû, par un communiqué rendu public cette semaine, faire une mise au point. Il lui serait reproché d’avoir accepté d’occuper un fauteuil que d’aucuns pourraient estimer mieux approprié à leurs propres personnes ou à d’autres compatriotes qui auraient leurs préférences et leurs faveurs. Tout ceci, en dépit d’un état des lieux peu reluisant dont il ne serait pas diplomatique de faire ressortir les détails et pour lequel un sérieux travail de réforme est en cours. Dans ce contexte, l’ambassadeur du Bénin en France, son excellence Jules-Armand ANIAMBOSSOU a souhaité garder son obligation professionnelle de réserve et son tempérament personnel de grande retenue face à toutes sortes de provocations et aux tentatives de polémiques lancées ici et là, afin de continuer à se consacrer pleinement, pendant la durée de sa mission, avec le soutien d’un personnel compétent et disponible, ainsi que l’appui et la confiance des plus hautes autorités de l’Etat béninois, à faire de l’ambassade du Bénin à Paris une administration moderne et ouverte dont la gestion est axée sur les résultats (GAR). Tout ceci au service d’une véritable diplomatie de développement pour faire prospérer les intérêts de notre pays et de nos compatriotes dans leurs rapports avec l’Hexagone et les autres pays de sa juridiction.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page